Le marché de l’art à Paris pendant la Seconde Guerre mondialeProgramme en cours

Hermann Goering examinant des tableaux, musées du Jeu de Paume, décembre 1941. © Archives des Musées nationaux.

Ce programme porte sur l'étude du marché, des galeries, des collections privées, des spoliations et des restitutions.

Le programme Le marché de l'art à Paris pendant la seconde guerre mondiale a pour ambition la numérisation de l'ensemble des catalogues de vente conservés à la Bibliothèque de l'INHA. Cette numérisation part de 1938 (moment où la nazification de l'Allemagne commence à influer sur le marché parisien) et va jusqu'en 1950 (lorsqu'est dissoute la Commission de récupération artistique mise en place en 1944). Elle est actuellement achevée. La mise en ligne de ces catalogues se fera progressivement. Dès 2015, les années 1940-1945 seront accessibles sur la Bibliothèque numérique de l'INHA. Ces premières actions, tournées essentiellement vers la question des spoliations de la guerre, permettront ensuite d'étudier sérieusement la vie artistique à Paris pendant la guerre : artistes reconnus, recherchés, bradés, cote des différents artistes, rôle des galeries, hommes influents...

Équipe INHA

  • Chantal Georgel, conseiller scientifique, responsable du programme (2008-2014)
  • Martine Poulain, directeur de la Bibliothèque de l'INHA (jusqu'en septembre 2013)
  • Emmanuelle Polack, boursière de la Fondation pour la mémoire de la Shoah (2012-2015)

Collaborateurs

  • Hervé Aaron, président du Syndicat national des antiquaires
  • Philippe Allouche, directeur de la Fondation pour la mémoire de la Shoah
  • Annie Claustres, conseiller scientifique à l’INHA
  • Laurence Bertrand-Dorléac, historienne, professeur à l’Institut d’études politiques
  • Thierry Bajou, conservateur en chef du patrimoine, responsable des collections spoliées, DMF
  • Dominique Dupuis-Labbé, conservatrice en chef, chef du Bureau des acquisitions, DMF
  • Agnès Masson, directrice des Archives de la Ville de Paris
  • Anne Roquebert, conservatrice en chef, musée d’Orsay
  • Didier Schulmann, conservateur en chef au musée national d’art moderne, centre Georges-Pompidou
  • Laurence Sigal, directrice du musée d’art et d’histoire du Judaïsme

Partenaires

  • Ministère de la Culture et de la Communication (DMF)
  • Fondation pour la mémoire de la Shoah
  • Getty Research Institute

Journée d'études

Œuvres spoliées pendant la Seconde Guerre mondiale : présentation des outils de recherche permettant d'en retracer l'historique, 23 janvier 2013, 14h30-18h, organisée par l'INHA, à l'INHA.

Programme de la journée d'études (PDF)