Les domaines de recherche de l'INHA

Le département des Études et de la Recherche compte huit domaines de recherche dirigés par des conseillers scientifiques : quatre domaines périodiques complétés par quatre domaines thématiques et subdivisés en programmes.

23  programmes de recherche sont actuellement en cours, menés en partenariat avec des institutions françaises ou étrangères, universitaires ou muséales. Ils donnent lieu à la production de ressources documentaires, à la programmation d’évènements scientifiques et de manifestations accessibles à tous et à la publication d’ouvrages.

    • Histoire de l'art antique et de l'archéologie

      Ce domaine s'intéresse aux productions artistiques de l'Antiquité au sens large, sans restriction typologique, chronologique ou géographique. Il vise à la fois à produire des ressources utiles à la connaissance de ces périodes, et à proposer une réflexion historiographique et épistémologique sur l'étude de ces œuvres par l'histoire de l'art comme l'archéologie.

    • Histoire de l'art du IVe au XVe siècle

      Porte d'Hildesheim, 1015 (crédit Archiv Monheim)

      Ce domaine embrasse la production artistique entre le IVe et le XVe siècle – objets d'art, objets archéologiques, architecture, peinture, sculpture, vitrail et tapisseries – et prend en compte tous les courants historiographiques qui les étudient, de l'analyse des bâtis et des matériaux à l'iconographie profane et religieuse, de l'histoire des transferts artistiques à l'approche anthropologique des usages.

    • Histoire de l'art du XIVe au XIXe siècle

      Ce domaine explore les productions artistiques d’une période au cours de laquelle l’histoire de l’art s’est construite progressivement comme discipline académique.

    • Histoire de l'art du XVIIIe au XXIe siècle

      Le domaine Histoire de l’art contemporain XVIIIe-XXIe siècles a pour ambition de proposer une réflexion sur la fabrique de l’histoire de l’art du temps présent en termes méthodologique, historiographique et épistémologique, et ce à l’échelle nationale et internationale.

    • Histoire et théorie de l'histoire de l'art et du patrimoine

      Dédié à l’historiographie et aux différentes approches et méthodes de la discipline, le domaine « Histoire et théorie de l'histoire de l'art et du patrimoine » s'attache tant aux conditions sociales, institutionnelles et intellectuelles de l’écriture de l’histoire de l’art et du patrimoine qu’aux objets et aux corpus (matériels, théoriques) qui fondent son existence et permettent son partage.

    • Histoire des collections et des institutions artistiques et culturelles et économie de l'art

      Ce domaine explore les diverses voies par lesquelles se construit, ou se déconstruit, ou s'explique, l'intérêt que portent à un moment donné de l'histoire la société et les acteurs du monde de l'art à telle ou telle forme d'art, à tel ou tel artiste. Ces différentes voies vont de la connaissance à la reconnaissance et à la promotion, par le livre, la collection, le musée, l'exposition, le marché de l'art.

    • Histoire de l'art mondialisée

      Mark Lombardi. Oliver North, Lake Resources of Panama, and the Iran-Contre Operation. ca. 1984-86 (4th version), 1999 (détail)

      Le domaine "Histoire de l'art mondialisée" est la prolongation du domaine "Art et architecture dans la mondialisation" initié en France comme une première tentative en histoire de l'art, de distinguer les corpus et les objets qui participaient dans le champ de l'art, d'une histoire de l'art globale et cela par la compréhension et la distinction des dynamiques critiques et des objets artistiques communs à l'humanité et produits en différents temps et lieux du monde.

    • Histoire des disciplines et des techniques artistiques

      Le domaine de recherche prend en compte l’œuvre, l’objet et l’image dans leur entièreté, que ce soit du point de vue du processus de création, du contexte de production, des usages ou du recyclage des images. Dans une logique de complémentarité avec les autres domaines du département des études et de la recherche, l’accent est mis sur la matérialité des œuvres.