Lauréats 2021 - Mobilité de la recherche en France - historiens de l'art

Le jury du 10 mars 2021 a retenu les dossiers suivants :

  • Anne-Lise AUFFRET, attachée de conservation du patrimoine, musée du vignoble nantais, recherches documentaires sur Pierre Abélard
  • Sarah HASSID, docteur en histoire de l’art, Université Paris I, la collection d’estampes et de photographies de Paul Chenavard conservée au musée des beaux-arts et à la bibliothèque municipale de Lyon
  • Agata LIPCZIK, chercheuse à l’Institut d’Art de l’Académie Polonaise des Sciences (département des Arts décoratifs et design), les relations entre les industries des bijoux en France et en Pologne dans l’entre-deux-guerres
  • Irene LOPEZ ARNAIZ, docteur en histoire de l’art, Université Complutense de Madrid, l’œuvre de Nyota Inyoka, une (re)création des danses exotiques en occident
  • Sarah MARTINETTI, docteur en histoire et théorie de l’art, EHESS, les pratiques de l’écrit de Michel Claura (archives de la critique d’art à Rennes)
  • Victor RABASCO GARCIA, docteur en histoire de l’art, Université Complutense de Madrid, Impact et transferts de l’esthétique hammadide et ziride en al-Andalus : la culture matérielle comme moyen d’aborder le cérémonial aulique
  • Arantxa ROMERO GONZALES, docteur en histoire de l’art, Université Complutense de Madrid, Constellation Dreamachine, expérimentation sensorielle, intermédialité et poésie scénique entre l’Hôtel Beat et la Biennale de Paris (1961-1965)

Téléchargez le rapport de jury