Teintures naturelles ou colorants de synthèse : quelles différences et quelles recherches en France de 1850 à 1914 ?Séminaire « Colorants et textiles de 1850 à nos jours »

Chevreul, Cercle chromatique, Des couleurs et de leurs applications aux arts industriels, à l'aide des cercles chromatiques, ID/Cote : V-4529, Planche V, Paris, BnF

Conseillère scientifique

  • Marie-Anne Sarda, conservatrice en chef du patrimoine et conseillère scientifique à l'INHA

Intervenants

  • Clément Bottier, Designer textile et couleur, professeur et responsable de l'atelier teinture et sérigraphie à l'Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers-d'art-Olivier de Serres (ENSAAMA)
  • Isabelle Rodier, designer et enseignante en design textile et matière à l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs (ENSAD)
  • Marie-Anne Sarda (INHA)

__

À propos du séminaire

En dépit de la richesse et de la diversité des sources qui en sont issues (brevets, cahiers de laboratoire et manuels de teinture, expositions universelles, périodiques de mode, archives et catalogues commerciaux...), le champ d’étude des colorants et de leur mutation au cours de la seconde moitié du XIXe siècle est un domaine de recherche inexploré en France. Comme le programme de recherche qu’il accompagne, le séminaire proposé est consacré aux colorants de synthèse utilisés de 1850 à 1914, à leurs inventeurs, chimistes et teinturiers, et à leurs utilisateurs,manufactures et maisons de coutures. Il croise donc histoire des arts, histoire industrielle et histoire des sciences et techniques, avec pour objectif essentiel de lier les données de l’histoire des sciences à des faits textiles, attestés par des pièces conservées dans les collections publiques françaises. Prenant la suite du mouvement d’étude de la mode et du vêtement né dans les années 1980 en Europe et aux États-Unis, le programme en constitue un jalon à même d’en susciter une relecture. Plus largement, il invite à une réévaluation de la réception de la couleur en France au cours de la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle, sur la base des données matérielles. L’ensemble des aspects du programme de recherche sera abordé lors du séminaire, à partir d’études de cas, et en lien avec un atelier proposé aux élèves de deux écoles nationales supérieures d’art et de design textile (élaboration de deux nuanciers en teintures naturelles et en colorants de synthèse à partir d’un rapport de couleurs choisi par les professeurs et nourri par la recherche).

En partenariat avec l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art et l’École nationale supérieure des arts décoratifs

Voir le programme complet du séminaire

__

Informations pratiques

21 novembre 2018 - 18H-20H30

École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art
63 Rue Olivier de Serres
75015 Paris

Entrée libre