Made in Algeria - Généalogie d'un territoireProgramme en veille (2013-2016)

Katia Kameli, L'œil se noie, photographie tirée du film Le roman algérien, 2015 © Katia Kameli

« Made in Algeria – Généalogie d'un territoire » est un programme initié par Zahia Rahmani, responsable du domaine de recherche « Art et mondialisation » de l'INHA, en partenariat avec Jean-Yves Sarazin, directeur du Département des cartes et plans de la BnF et le MuCEM.

Rythmé par un séminaire bimensuel à l'INHA en 2015, « Made in Algeria – Généalogie d'un territoire » sera suivi au MuCEM par l'exposition du même nom, du 19 janvier au 2 mai 2016. Ce programme se veut opérer comme un moteur épistémologique sur les relations de cause à effet qui ont trait à l'histoire coloniale et ses représentations à partir d'un territoire donné à une échelle globale. Il a donné lieu à un séminaire, un catalogue d'exposition, une journée d’études et un workshop à Marseille.

Le séminaire :

En s’appuyant sur le seul commentaire narratif d’œuvres littéraires qui ont un motif ou un sujet « oriental », et en proposant que la littérature du XIXe siècle ait été un procédé fictionnel en charge d’une construction de représentation, Edward Saïd a fondé une nouvelle critique qui a affecté tous les domaines de la création.

C’est ce modèle de contre-champ critique qui sous-tend le séminaire et sa programmation. Soutenu par le croisement de sources visuelles et textuelles, il est porté par des chercheurs algériens, français et d’autres pays, des cinéastes, des écrivains et des plasticiens.

Le catalogue :

Le catalogue officiel de l’exposition « Made in Algeria – Généalogie d'un territoire » donne les clés de lecture des cartes géographiques et œuvres du parcours. « Vu du large » depuis l’Antiquité et le royaume de Tlemcen, le territoire algérien sera « tracé » pendant la conquête, entre cartes militaires et imagerie populaire, avant d’être« capté » pendant la colonisation, au fil de nombreuses représentations, souvent militaires ou de propagande, servant ou accompagnant les opérations de l’armée et l’administration d’exception des nouveaux départements français. Une dernière partie, « Au plus près », aborde la représentation du territoire dans la création artistique contemporaine, depuis l’indépendance algérienne. Cet ouvrage, d’une grande qualité critique, réunit onze essais inédits d’historiens, historiens de l’art, archéologues et critiques d’art.

Commissaires de l'exposition

  • Zahia Rahmani (chargée de mission, responsable du domaine Art et architecture dans la mondialisation, INHA)
  • Jean-Yves Sarazin (conservateur des bibliothèques, directeur du département des Cartes et plans, BnF)

Équipe INHA

  • Marie Civil (chargée d'études et de recherche)
  • Aline Pighin (chargée d'études et de recherche)
  • Léa Rekouane (stagiaire)

Partenaires institutionnels

  • Bibliothèque nationale de France, Paris
  • Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (MuCEM), Marseille

 

 

Carnet de recherche sur la plateforme hypothese.org, à consulter ici.

Article sur l'exposition, à consulter ici

Revue de presse, à consulter ici

2016

Journée d’études

« Autour de Made in Algeria ». Enjeux et pratiques de la cartographie aux frontières des disciplines. Géographie, Histoire, Histoire de l’art et pratiques artistiques, journée d’études organisée par Pierre Pinchon et Zahia Rahmani, 28 janvier 2016, I2MP - MuCEM, Marseille.

Consulter le programme

Exposition

– Made in Algeria - Généalogie d'un territoire, du 19 janvier au 2 mai 2016, MuCEM, Marseille. Exposition organisée en partenariat avec la BnF et l’INHA.

Plus d'informations sur le site du MuCEM.

Workshop

Qu’est-ce qu’un espace blanc ? Figure de l’absent, workshop organisé par le Réseau cinéma en écoles supérieures d’art et avec le partenariat du FID Marseille, autour de Made in Algeria, 14-18 mars 2016, La compagnie, lieu de création, Marseille.

Consulter le programme

Publication

Made in Algeria. Généalogie d’un territoire, catalogue d’exposition dirigé par Jean-Yves Sarazin et Zahia Rahmani, MuCEM/Hazan, Marseille/Vanves.

En savoir plus

 

2015

Colloque

– Relectures postcoloniales des échanges artistiques et culturels entre Europe et Maghreb (Algérie, France, Italie, Maroc et Tunisie) XVIIIe-XXIe siècles – Ancrage et déterritorialisation des artistes : réécrire l’histoire, colloque organisé par Éric de Chassey, Dominique Jarassé, Zahia Rahmani et Ahmed Saadaoui, 9 et 10 avril 2015, Villa Médicis, Académie de France à Rome.

Consulter le programme

Séminaire

Page du séminaire, à consulter ici

Mirages de la carte. L’invention de l’Algérie coloniale, entretien autour de l'ouvrage d'Hélène Blais (Université Paris Ouest Nanterre La Défense), animé par les responsables du projet Made in Algeria, Zahia Rahmani et Jean-Yves Sarazin, 3 février 2015, Salle Vasari, INHA.

En savoir plus

Violence ordinaire dans l’Algérie coloniale. Camps, internements, assignations à résidence, conférence de Sylvie Thénault (CNRS) suivie d'une discussion animée par les responsables du projet Made in Algeria, Zahia Rahmani et Jean-Yves Sarazin, 17 février 2015, Salle Vasari, INHA.

En savoir plus

Tariq Teguia / L’Algérie, ce territoire cinématographique,discussion autour du territoire algérien comme matrice cinématographique et lieu du politique avec Tariq Teguia, cinéaste, et Zahia Rahmani, co-responsable du programme Made in Algeria, 10 mars 2015, Salle Vasari, INHA.

En savoir plus

– Algérie, photographie du présent, projection/débat avec Lamine Ammar-Khodja, réalisateur de Bla cinima (2014), et Zahia Rahmani, co-responsable du programme Made in Algeria, 7 avril 2015, Salle Vasari, INHA.

En savoir plus

– Algérie : l'esthétique de la crise - retour sur le n°17 de la revue Naqd. entretien avec Daho Djerbal, directeur de la revue, et Zahia Rahmani, co-responsable du programme Made in Algeria, 21 avril 2015, Salle Vasari, INHA.

En savoir plus

"L’arabe au sexe-couteau" : comment les représentations de la guerre d’Algérie ont façonné la révolution sexuelle en France,conférence de Todd Shepard (Université John Hopkins) suivie d’une discussion animée par les responsables du projet Made in Algeria, Zahia Rahmani et Jean-Yves Sarazin, 12 mai 2015, Salle Vasari, INHA.

En savoir plus

Féminisme, politique et cinéma : la voie poétique,entretien avec Habiba Djahnine et les responsables du projet Made in Algeria, Zahia Rahmani et Jean-Yves Sarazin, suivi d’une projection du film Lettre à ma sœur (2006, 77 mn), 26 mai 2015, Salle Vasari, INHA.

En savoir plus

Aesthetics and Other Erasures : l’art durant la guerre d’indépendance algérienne,conférence d’Hannah Feldman (Northwestern University) suivie d’une discussion animée par les responsables du projet Made in Algeria, Zahia Rahmani et Jean-Yves Sarazin, 16 juin 2015, Salle Benjamin, INHA.

En savoir plus

D’une guerre l’autre,conférence de Laurence Bertrand Dorléac (Sciences po) suivie d’une discussion animée par les responsables du projet Made in Algeria, Zahia Rahmani et Jean-Yves Sarazin, 10 novembre 2015, Auditorium, INHA. 

En savoir plus

 

2014

Colloque

Civilisation(s) : Méditerranée et au-delà,colloque annuel du Comité international d'histoire de l'art - Comité français d'histoire de l'art, du 26 au 28 juin 2014, Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée MuCEM – Marseille.

En savoir plus

Consulter le programme (PDF)

– Relectures postcoloniales des échanges artistiques et culturels entre Europe et Maghreb (Algérie, France, Italie, Maroc et Tunisie) XVIIIe-XXIe siècles – L’Héritage colonial des musées, colloque organisé par Éric de Chassey, Dominique Jarassé, Zahia Rahmani et Ahmed Saadaoui, 12 et 13 décembre 2014, Amphithéâtre Michel-Ange, École du Louvre.

En savoir plus

Consulter le programme (PDF)