Soutien à l'Ukraine

English version below 

 

L'Institut national d'histoire de l'art (INHA) exprime sa solidarité avec le peuple ukrainien dans sa lutte contre l’invasion. L’INHA témoigne également son soutien à toutes celles et tous ceux qui, en Biélorussie et en Russie, se mobilisent contre le forfait perpétré en leur nom.

Parce que l’histoire de l’art est sensible aux événements du monde, l’INHA propose une série de conférences, de tables rondes et met à disposition des outils pour soutenir et saluer le courage du peuple ukrainien.

Un soutien aux chercheurs et chercheuses en histoire de l'art 

  • L’INHA partage et soutient les actions de l’Association internationale des instituts de recherche en histoire de l’art (RIHA) en direction des historiennes et historiens de l’art ukrainiens et des institutions et du patrimoine en Ukraine. Le RIHA a publié un appel à l’intention des historiennes et historiens de l’art en danger afin de leur offrir un soutien au sein des institutions partenaires. Toutes les personnes concernées peuvent en bénéficier en adressant leur requête à rihaforukraine @ gmail.com.

  • La Bibliotheca Hertziana – Max Planck Institut für Kunstgeschichte à Rome et d’autres instituts ont créé des bourses pour accueillir des chercheuses et des chercheurs ukrainiens. Sur Twitter, le fil @Sci_for_Ukraine publie des offres d’aides directes provenant d’institutions et de laboratoires partout dans le monde. 

  • Le Kunsthistorisches Institut in Florenz a mis en place des bourses, y compris non-résidentielles, pour les historiennes et historiens de l’art ukrainiens et professionnel(le)s de la culture et du patrimoine en danger. Pour toute demande, écrire à: sahar @ khi.fi.it.

  • En France, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’Innovation a mis en place le dispositif PAUSE ouvrant un appel spécial d’aide en urgence aux chercheurs et chercheuses ukrainiens en danger : https://candidatures-pause.college-de-france.fr/index.php/pause-ukraine/ 
  • Dans le cadre de son appel de chercheurs invités, l’INHA dédie une ligne spéciale aux chercheurs et chercheuses en provenance d’Ukraine. Pour postuler aux bourses « chercheurs invités » de l’INHA : https://www.inha.fr/fr/recherche/appels/appels-a-candidatures/appels-en-cours/chercheurs-invites-en-2023.html

  • Les historiennes et historiens de l'art frappés par les conséquences de cette guerre peuvent aussi écrire à l'adresse suivante der-dir @ inha.fr pour demander orientation, conseil et aide

  • L'association des historiens de l'art allemands (VDK) a recensé toutes les informations sur les programmes actuels de soutien aux étudiants et aux chercheurs en danger, dans les réseaux académiques allemands : https://kunsthistoriker.org/wp-content/uploads/2022/03/VDK-Scholars-at-risk_22-03-08.pdf

  • Dispositifs français d’aides pour les étudiants ukrainiens en danger et liste de contacts institutionnels en cliquant ici.

Des événements 

–      Un forum culturel pour l’Ukraine

Alors que l’Ukraine est envahie, la Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie (RMM) et l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), appuyés par le Musée du Louvre, le Centre Pompidou, le Musée d’Orsay, la Bibliothèque nationale de France (BnF), le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem), l’ICOM France, l’École du Louvre, le Comité français d'histoire de l’art (CFHA), l’association générale des conservateurs des collections publiques de France (AGCCPF) les associations d’Amis de musées (AMAR, AMMD), la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Normandie, ont pris l’initiative d’ouvrir un forum culturel pour faire vivre la culture et le patrimoine ukrainiens menacés.

Tous les mercredis se tiennent au Musée des Beaux-Arts de Rouen des conférences sur les arts, l’histoire et le patrimoine d’Ukraine, elles sont ensuite reprises à l’INHA. Chaque rendez-vous fait l’objet d’une captation créant ainsi une collection audiovisuelle accessible à tous les publics francophones, qui propose un accès à ce que l’Ukraine a apporté de plus précieux à l’humanité. 

Les personnalités invitées, conservateurs et conservatrices de musées, historiennes et historiens de l’art ou du cinéma, écrivaines et écrivains, cinéastes, artistes visuels, etc., font entendre d’autres voix que celles des armes, en rappelant la richesse et la diversité de l’apport culturel de l’Ukraine au patrimoine universel, qui résulte d’échanges et de dialogues permanents, y compris au sein des conflits qui ont marqué ces « terres de sang ». Elles s’engagent en faveur d’un arrêt des combats, de la souveraineté de l’Ukraine sur son territoire et de la préservation des vies et des biens culturels, matériels et immatériels.

–      Événement à venir

Mercredi 8 juin à 18h30 (Paris, Institut national d’histoire de l’art, salle Vasari)

  •  La mémoire d’Odessa : Philippe Hosiasson par Germain Viatte, directeur honoraire du Musée national d’art moderne

 La suite de la programmation sera annoncée ultérieurement.

–      Tous nos précédents événements sont à retrouver ici sur la chaîne YouTube de l'INHA

  • Marie Bashkirtseff, de Poltava à Paris : une peintre “citoyenne” ? par Sylvie Patry (directrice de la conservation et des collections du musée d'Orsay)
  • L’icône ukrainienne au XVIIIe siècle : les ateliers de Kiev par Olga Medvedkova (CNRS)
  • Le mythe cosaque de l'Ukraine par Iryna Dmytrychyn (historienne et maître de conférences à l'Inalco)
  • L’Ukraine moderne et contemporaine au musée par Nicolas Liucci-Goutnikov (conservateur au Musée national d'art moderne, chef de la Bibliothèque Kandinsky)
  • Drôle de lieu pour une rencontre : le folklore juif et ukrainien en Ukraine par Boris Czerny (université de Caen, spécialiste du monde juif en Russie, Ukraine et Biélorussie et membre de l'Institut Universitaire de France)
  • L’avant-garde ukrainienne ou l’histoire de l’art comme une discipline politique par Vita Susak (docteure en histoire d’art, experte pour la Fondation culturelle ukrainienne au ministère de la Culture de l’Ukraine)
  • Kiev, les coulisses staliniennes d'une reconstruction (1943-1956) par Fabien Bellat (maitre de conférence associé, École nationale supérieure d’architecture Paris Val de Seine)
  • L’école de photographie de Kharkiv : déconstruire l’expérience soviétique par Nadiia Bernard-Kovalchuk (doctorante à Sorbonne Université / Centre André Chastel)
  • L’art contemporain ukrainien et ses racines par Alisa Lozhkina (historienne de l’art, commissaire d’exposition indépendante, intervention en duplex) et Igor Sokologorsky (directeur de la collection « L’art à l’écrit » aux Nouvelles éditions Place, Paris)
  • Les premiers édifices chrétiens de Kiev par Jannic Durand (conservateur général du patrimoine, directeur du département des Objets d’art au musée du Louvre) 

–      Une programmation dédiée au Festival de l’histoire de l’art 2022

Le Festival de l’histoire de l’art, qui aura lieu du 3 au 5 juin 2022 au château de Fontainebleau, proposera une programmation spécifique sur l’histoire de l’art et du patrimoine en Ukraine, sous la forme de 4 tables rondes les samedi 4 et dimanche 5 juin. 

Une présence ukrainienne en salle Labrouste 

En solidarité avec le peuple ukrainien, la bibliothèque de l’INHA met en avant en salle Labrouste quelques publications et ouvrages choisis sur l’art et le patrimoine ukrainiens.

Cette sélection souligne la richesse, la diversité et l’originalité de l'art ukrainien, qu'il s'agisse du patrimoine architectural, de la magnificence des icônes, des broderies ainsi que des courants d'avant-garde. Avec des ouvrages tels que Les Artistes ukrainiens à Paris. 1900-1939 de Vita Susak (Kyiv, Rodovid, 2012 – en français), elle rappelle notamment les liens nombreux qui se sont noués entre l’Ukraine et la France dans l’histoire des arts visuels. Cette publication des éditions Rodovid traduite en français et soutenue en 2012 par l'Ambassade de France en Ukraine était représentative du projet plus global de cet éditeur basé à Kiev de constituer une généalogie et de contribuer à une meilleure connaissance de l'art venu d'Ukraine.

 

 

 

English version

 

The Institut national d'histoire de l'art (INHA) expresses its solidarity with the Ukrainian people in their resistance against the invasion. INHA also expresses its support for all those in Belarus and Russia who are mobilised against the crime perpetrated in their name.

Conscious of the receptiveness of art history to the events of the world, INHA proposes a series of events and provides tools to support and salute the courage of the Ukrainian people.

Support for art historians

  • INHA shares and supports the actions of the International Association of Research Institutes in the History of Art (RIHA) towards Ukrainian art historians and institutions and heritage in Ukraine. RIHA has published a call for art historians at risk in order to offer support within partner institutions. All those concerned can send their request to rihaforukraine @ gmail.com.

  • The Bibliotheca Hertziana - Max Planck Institut für Kunstgeschichte in Rome and other institutes have established emergency scholarships for Ukrainian researchers. On Twitter, the @Sci_for_Ukraine feed posts offers of direct support from institutions and laboratories around the world.

  • The Kunsthistorisches Institut in Florenz offers scholarships, including non-residential scholarships, for Ukrainian art historians and cultural and heritage professionals at risk. For applications, please write to: sahar @ khi.fi.it.

  • In France, the Ministry of Higher Education, Research and Innovation has set up a special PAUSE call for emergency assistance to Ukrainian researchers in danger: https://candidatures-pause.college-de-france.fr/index.php/pause-ukraine/

  • As part of its call for visiting scholars, INHA is dedicating specific opportunities for researchers from Ukraine. To apply for INHA's "visiting scholar" grants: https://www.inha.fr/fr/recherche/appels/appels-a-candidatures/appels-en-cours/chercheurs-invites-en-2023.html

  • Art historians affected by the consequences of this war can also write to der-dir @ inha.fr for advice and assistance
  • The Association of German Art Historians (VDK) has compiled information on current support programs for students and researchers at risk: https://kunsthistoriker.org/wp-content/uploads/2022/03/VDK-Scholars-at-risk_22-03-08.pdf

  • French funding programmes for scholars at risk and a list of institutional contacts, click here to view

Events

- A cultural forum for Ukraine

While Ukraine is being invaded, the Institut national d'histoire de l'art (INHA) and the Réunion des Musées Métropolitains Rouen Normandie (RMM) supported by the Louvre, the Centre Pompidou, the Musée d’Orsay, the Bibliothèque nationale de France (BNF), the musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), ICOM France, the École du Louvre, the Comité français d'histoire de l'art (CFHA), the Association générale des conservateurs des collections publiques de France (AGCCPF), the associations of Friends of Museums (AMAR, AMMD), the Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) Normandie, are taking the initiative to open a cultural forum dedicated at highlighting the threatened Ukrainian culture and heritage.

Every Wednesday, lectures on the arts, history and heritage of Ukraine will be held at the Musée des Beaux-Arts in Rouen, followed or preceded by lectures at INHA. Each event will be recorded and published online, creating an audiovisual collection dedicated to making accessible to all French-speaking audiences the most precious contributions of Ukraine to humanity.

The invited speakers, museum curators, art and film historians, writers, filmmakers, visual artists, etc., will bring to the fore other voices than those of weapons, recalling the richness and diversity of Ukraine's cultural contribution to world heritage, which is the result of permanent exchanges and dialogues, including within the conflicts that have marked these "lands of blood". They are calling for stopping the war, for reestablishing Ukraine's sovereignty over its territory and for the preservation of lives and cultural assets, both tangible and intangible.

Futur events 

Wednesday, June 8 at 6:30 p.m. (Paris, Institut national d'histoire de l'art, salle Vasari)

  • The memory of Odessa : Philippe Hosiasson by Germain Viatte, honorary director of the Musée national d'art moderne

The rest of the program will be announced.

Past events

Wednesday, May 11 at 6:30 pm (Paris, Institut national d'histoire de l'art, auditorium Jacqueline Lichtenstein of the Colbert gallery) and thursday, May 25 at 2:30 pm (Rouen, Musée des Beaux-arts)

  • Marie Bashkirtseff, from Poltava to Paris: a "citizen" painter by Sylvie Patry, director of conservation and collections at the Musée d'Orsay

Wednesday, May 4 at 2:30 pm (Rouen, Musée des Beaux-arts)

  • The memory of Odessa : Philippe Hosiasson by Germain Viatte, honorary director of the Musée national d'art moderne

Thursday, April 28 at 6:30 pm (Paris, INHA, galerie Colbert, auditorium Jacqueline Lichtenstein)

  • The Ukrainian icon in the 18th century: the workshops of Kiev by Olga Medvedkova (CNRS)

Wednesday, April 27 at 2:30 pm (Rouen, Musée des Beaux-arts) 

  • The Ukrainian icon in the 18th century: the workshops of Kiev by Olga Medvedkova (CNRS)

Friday, April 22, 6:30 pm, Paris, Galerie Colbert, auditorium Jacqueline Lichtenstein 

  • The Cossack myth of Ukraine by Iryna Dmytrychyn (INALCO)

Friday, April 15, 6:30 pm, Paris, Institut national d'histoire de l'art, salle Giorgio Vasari 

  • Modern and contemporary Ukraine in the museum by Nicolas Liucci-Goutnikov (curator at the National Museum of Modern Art, head of the Kandinsky Library)

Wednesday April 13, 2:30 pm, Rouen, Musée des Beaux-arts

  • A strange place for a meeting: Jewish and Ukrainian folklore in Ukraine by Boris Czerny (University of Caen, specialist in the Jewish world in Russia, Ukraine and Belarus and member of the Institut Universitaire de France)

Wednesday 6 April at 2:30 pm, Rouen, musée des Beaux-arts 
Then, Thursday April 7 at 6:30 pm, Paris, galerie Colbert, auditorium Jacqueline Lichtenstein

  • The Ukrainian avant-garde or art history as a political discipline by Vita Susak (PhD in art history, expert for the Ukrainian Cultural Foundation at the Ministry of Culture of Ukraine)

Monday 28 March at 6:30 pm, Paris, galerie Colbert, auditorium Jacqueline Lichtenstein
Then, Wednesday 30 March at 2:30 pm, Rouen, musée des Beaux-arts

  • Kiev, the Stalinist backstage of a reconstruction (1943-1956) by Fabien Bellat (associate professor, École nationale supérieure d'architecture Paris Val de Seine)

Wednesday 23 March at 2:30 pm, Rouen, musée des Beaux-arts
Then, Friday 25 March at 6:30 pm, Paris, 
Institut national d'histoire de l'art, salle Giorgio Vasari

  • The Kharkiv School of Photography: deconstructing the Soviet experience by Nadiia Bernard-Kovalchuk (doctoral student at Sorbonne University / Centre André Chastel)

Wednesday 16 March at 2:30 pm, Rouen, musée des Beaux-arts
Then, Friday 18 March at 6:30 pm, Paris, galerie Colbert, auditorium Jacqueline Lichtenstein

  • Contemporary Ukrainian art and its roots by Alisa Lozhkina (art historian, independent curator, in duplex) and Igor Sokologorsky (director of the collection "L'art à l'écrit" at Nouvelles éditions Place, Paris)


Wednesday 9 March at 2.30 pm, Rouen, musée des Beaux-arts
Then, Monday 14 march at 6.30 pm, Paris, galerie Colbert, auditorium Jacqueline Lichtenstein

  • The first Christian buildings in Kiev by Jannic Durand, Director of the Louvre’s Department of Decorative Arts.

 

A special program at the 2022 Art History Festival

The Art History Festival, which takes place from 3 to 5 June 2022 at the Château de Fontainebleau, will offer a specific program on the history of art and heritage in Ukraine, with four round tables on Saturday 4 and Sunday 5 June.

A Ukrainian presence in the INHA Library

To express its solidarity with the Ukrainian people, the INHA library is showcasing a selection of publications and works on Ukrainian art and heritage in its reading room.

This selection highlights the richness, diversity and originality of Ukrainian art, whether it be architectural heritage, the magnificence of icons, embroidery or avant-garde movements. With works such as Ukrainian Artists in Paris: 1900-1939 by Vita Susak (Kyiv, Rodovid, 2012 - in French), it recalls in particular the numerous links that have been forged between Ukraine and France in the history of visual arts. This publication by Rodovid Editions, translated into French and supported in 2012 by the French Embassy in Ukraine, is representative of the more global project of this publisher based in Kyiv to constitute a genealogy and contribute to a better knowledge of art from Ukraine.