Éric DE CHASSEY

Éric de CHASSEY

Fonction Directeur général

Structure DG

Éric de Chassey est directeur général de l’Institut national d’histoire de l’art (INHA) depuis 2016 et professeur d’histoire de l’art à l’École normale supérieure de Lyon depuis 2012. Il a été le directeur de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis pendant six ans (2009-2015) et y a organisé un programme de résidence d’artistes de tous les champs de la création, des expositions, des concerts, un programme cinématographique et littéraire, des conférences en histoire de l’art et philosophie. De 2004 à 2009, il a été membre de l’Institut Universitaire de France.

Ancien élève de l’École normale supérieure (Ulm - 1986), il a également étudié à Sciences Po, avant de devenir maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université Paris-Sorbonne (1996-1999) et professeur d’histoire de l’art à l’Université François-Rabelais de Tours (1999-2012).

Il a publié articles, essais, catalogues et livres sur l’art, en particulier sur l’histoire de l’art et son enseignement, sur l’œuvre de Matisse, l’art des États-Unis et les relations artistiques transnationales, l’abstraction des XXe et XXIe siècles, la photographie et la culture visuelle de la seconde moitié du XXe siècle. On retiendra notamment : L’abstraction avec ou sans raisons (Gallimard, 2017) ; Pour l’histoire de l’art (Actes Sud, 2011); Marcia Hafif, La période romaine 1961-1969 (Mamco, 2010); Philippe Gronon (Mamco, 2010); Olivier Debré, monographie (Éditions contemporaines, 2007);  Platitudes, Une histoire de la photographie plate (Gallimard, 2006) ; Eugène Leroy, Autoportrait (Gallimard, 2004); Pascal Pinaud, Transpainting (Mamco, 2003); La peinture efficace, Une histoire de l'abstraction aux États-Unis, 1910-1960 (Gallimard, 2001); La violence décorative: Matisse et les États-Unis (Chambon, 1998).

Son nouveau livre, Après la fin. Suspensions et reprises de la peinture dans les années 1960 et 1970 est à paraître chez Kliencksieck à l’automne 2017.

Il a également assuré le commissariat de nombreuses expositions, accompagnées de publications, notamment : Jean-Luc Moulène. Il était une fois (Rome, 2015); Andrzej Wroblewski, Verso/Reverso (Varsovie, Madrid, 2015); La peinture ou Comment s’en débarrasser (Rome, 2014) ; Djamel Tatah (Alger, Saint-Paul de Vence, 2013); Soulages XXIe siècle (Lyon, Rome, 2012-13); Jean-Marc Bustamante (Pieter Saenredam) – Villa Médicis (Rome, 2012); Éric Poitevin (Rome, 2012); Marie Cool Fabio Balducci, « Live & Obscure » (Rome, 2011); Les sujets de l’abstraction (Genève, Montpellier, 2011-12); Europunk: La culture visuelle punk en Europe, 1976-1980 (Rome, Genève, Charleroi, Paris, 2010-13); Poussin et Moïse. Du dessin à la tapisserie (Rome, Bordeaux, 2011); La pesanteur et la grâce (Paris, Rome, 2010-11); Les mutants (Rome, 2010); Jean-Auguste Dominique Ingres - Ellsworth Kelly (Rome, 2010); Ils ont regardé Matisse (Le Cateau-Cambrésis, 2009); Alex Katz: An American Way of Seeing (Tampere, Grenoble, Kleve, 2009); Repartir à zéro (Lyon, 2008-09); Stroll On ! Aspects de l’abstraction en Grande-Bretagne dans les années soixante, 1959-1967 (Genève, 2005-06); Kelly-Matisse, Dessins de plantes (Paris, Saint Louis 2002); Made in USA: L’art américain 1908 - 1947 (Bordeaux, Rennes, Montpellier); [Corps] Social (Paris, 1999); Abstraction-Abstractions: Géométries provisoires (Saint-Étienne, 1997). Il a co-organisé en 2015 le colloque Relectures postcoloniales des échanges artistiques et culturels entre Europe et Maghreb  (Algerie, France, Italie, Maroc et Tunise, 2014-15).

Il prépare actuellement, avec Philippe Artières, l’exposition Images en lutte. La culture visuelle de l’extrême-gauche en France (1968-1974), qui aura lieu aux Beaux-arts de Paris de février à mai 2018.

- Après la fin. Suspensions et reprises de la peinture dans les années 1960 et 1970, Paris, Kliencksieck, 2017 (à paraître en octobre).

- L’abstraction, avec ou sans raisons, Paris, Gallimard, 2017

- Pour l’histoire de l’art, Arles, Actes Sud, 2011

- Philippe Gronon (avec Catherine Perret), Genève, Musée d’Art Moderne et Contemporain, 2010

- Marcia Hafif, La période romaine / Italian Paintings, 1961-1969, précédé d’un entretien avec l’artiste, Genève, Musée d’Art Moderne et Contemporain, 2010 (bilingue français-anglais)

- Les mutants / The Mutants / I mutanti : Adel Abdessemed, Stephen Dean, Ellen Gallagher, Adrian Paci, Djamel Tatah, Rome, Académie de France à Rome / Drago, 2010. Versions française, italienne et anglaise.

- Olivier Debré, monographie, Angers, Expressions Contemporaines, 2007

- Platitudes, Une histoire de la photographie plate, Paris, Editions Gallimard, 2006. Traduction espagnole : Planitudes : Historia de la fotografía plana, Salamanque, Ediciones Universidad de Salamanca, 2009

- Isabelle Waternaux, Correspondances, Paris, Isthmes Editions, 2005 (versions en français et en anglais).

- Eugène Leroy, Autoportrait, Paris, Gallimard, 2004

- The Gilbert and Catherine Brownstone Collection: Hydraulic Muscles Pneumatic Smiles, Palm Beach, Norton Museum, 2003

- Pascal Pinaud, Transpainting, Genève, Musée d’Art Moderne et Contemporain, 2003

- Dezeuze à Sully, Paris, Monum’, 2002

- Henri Matisse – Ellsworth Kelly – Dessins de plantes (en collaboration avec Rémi Labrusse), Paris, Gallimard et Centre Pompidou, 2002.Version américaine, Henri Matisse-Ellsworth Kelly-Plant Drawings, New York, Gingko Press, 2002. Une version remaniée du texte portant sur les dessins de Matisse a été publiée avec un résumé en letton (« Matiss, augi un dekorativisms ») dans Mākslas, vēsture & teorija, Riga, n°6-7, 2006, p.27-32.

- La peinture efficace, Une histoire de l’abstraction aux Etats-Unis, 1910-1960, Paris, Editions Gallimard, 2001

- La violence décorative: Matisse et les États-Unis, Nîmes, Editions Jacqueline Chambon, 1998

- Tableaux choisis: L’Impressionnisme, Scala, 1995