Les sites de l'INHA et leur patrimoine

C'est au cœur du Paris historique, à l'angle de la rue Vivienne, de la rue des Petits-Champs et de la rue Richelieu, que se situent les deux ensembles qui composent l'INHA : la Bibliothèque et les bureaux des chercheurs et de l'administration.

La Bibliothèque de l'INHA et le Quadrilatère Richelieu

Le Quadrilatère Richelieu, qui tient son nom d'une des rues qui le délimite, est le berceau historique de la Bibliothèque nationale de France (BNF). Autrefois composé du Palais Mazarin, de l’hôtel Tubeuf, de la galerie Mansart et de deux édifices abritant la Bibliothèque royale, il accueille la BNF dès la première moitié du XVIIIe siècle. La Bibliothèque de l'INHA, baptisée alors Fonds Jacques-Doucet, vient s'y installer en 1992, dans la salle Ovale. Elle y restera jusque fin 2015, date à partir de laquelle elle occupera la salle Labrouste (ancienne salle de lecture de la Bibliothèque nationale).

La galerie Colbert

Le cardinal Richelieu, en faisant construire en 1634 son Palais Cardinal (l'actuel Palais Royal), ouvre la voie à la construction des terrains alentours. L'hôtel Bautru, situé à l'angle des actuelles rue Vivienne et rue des Petits-Champs, œuvre du tout jeune Louis Le Vau, est le premier édifice de ce nouveau quartier. Il devient en 1665 l'hôtel de l'Intendant des finances et surintendant des bâtiments du Roi, Jean-Baptiste Colbert, qui lui fait apporter quelques modifications. Au fil des années, l'hôtel change plusieurs fois de fonction : il abrite les écuries de Philippe d'Orléans, devient le bureau des Domaines puis, après la Révolution, la Caisse de la dette publique.

Au XIXe siècle, le quartier se modifie : très animé grâce à ses cafés et commerces, il voit se développer les passages couverts, qui offrent aux piétons des chemins protégés, ouverts sur des vitrines, leur permettant d'éviter l'encombrement, la boue et les crevasses alors courantes. La galerie Vivienne voit le jour en 1825 ; la galerie Colbert, sa sœur jumelle, deux années plus tard, en 1827.

En 1974, la galerie Colbert est inscrite à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques. La BNF acquiert alors les bâtiments et engage des travaux afin de réhabiliter l'espace. Mais face à l'état de délabrement avancé de la galerie, on choisit de la démolir et de la reconstruire à l'identique. C'est l'architecte Adrien Blanchet qui s'en charge, en apportant toutefois quelques modifications.

Le 11 avril 1996, suite au départ du département des imprimés de la BNF, il est décidé que la galerie Colbert sera affectée à l'INHA. Entre 1999 et 2004, une refonte générale de l'architecture du bâtiment, par les architectes Dominique Pinon et Pascale Kaparis, a permis une redéfinition des espaces de l'INHA, de l'Institut national du patrimoine (INP) et de ses partenaires au sein de la galerie Colbert.

Un cadre exceptionnel pour vos événements

Au cœur du Paris historique, dans le quartier actif et dynamique du Palais Royal et de la Bourse, l'INHA propose une variété d'espaces à louer, parfaits pour vos réunions, séminaires, cocktails, expositions...