Diversité des productions céramiques au Bronze Ancien en Mésopotamie du NordProgramme en cours

Ce nouveau programme (2017) témoigne d'une volonté d'ouverture du domaine histoire de l'art antique au-delà de l'antiquité méditerranéenne classique. Il propose l'étude d'un corpus important de mobilier céramique inédit, par l'exploitation des données scientifiques issues de travaux de terrain anciens, concernant une région de la Syrie totalement inaccessible aujourd'hui.

Le projet vise à étudier des céramiques du 3e millénaire (Bronze Ancien) issues de prospections menées par Bertille Lyonnet dans les années 1990 dans le Haut-Khabur, une région du nord-est de la Syrie. La céramique collectée, au total plusieurs tonnes, provient d’une soixantaine de sites. Cette région est importante pour l’étude de l’urbanisation à l’Age du Bronze, et le mobilier céramique constitue le principal document permettant de dater les sites. Le travail commence par la construction d’une base de données à partir de la documentation établie lors des prospections (archives papier diverses, dessins). Ensuite, il s'agit de réaliser un classement typologique et stylistique de la céramique, suivi par une analyse de sa distribution chronologique et spatiale. Un référentiel typologique de la céramique sera alors créé et publié en ligne sur Agorha, tandis que les données seront analysées. Cette étude permettra de mieux comprendre l’histoire du peuplement du Haut-Khabur dans le contexte plus large de la Mésopotamie du Nord au Bronze Ancien. Le projet abordera enfin les questions de frontières culturelles et l’impact d’évènements climatiques comme la désertification et aussi les conséquences d’évènements historiques comme la conquête akkadienne.

  • Cécile Colonna, conseillère scientifique
  • Sawssan Alachkar, pensionnaire

Partenaire

  • Bertille Lyonnet, CNRS, Collège de France (UMR 7192 Proche-Orient-Caucase : langues, archéologie, cultures).