Observatoire : Global Art ProspectiveProgramme en cours (2015-)

Abbia. Revue culturelle camerounaise / Cameroon Cultural Review, n°11, novembre 1965.

Le programme « Observatoire : Global Art Prospective » vise à interroger les modalités de construction du discours critique à travers l’actualité scientifique et artistique des espaces culturels non-européens. Tourné vers la prospective, il a pour ambition d’élaborer des outils méthodologiques initiant un autre rapport de pensée aux dynamiques de création à l'échelle mondiale.

Le programme « Observatoire : Global Art Prospective » s’articule autour d’un collectif de chercheurs et acteurs de la scène artistique, spécialistes d’espaces territoriaux et culturels non-européens. Il est rattaché au domaine « Arts et architecture dans la mondialisation » du Département des études et de la recherche de l’INHA.

Par ses compétences et son travail collaboratif, il a pour ambition dans un premier temps d’identifier les manques épistémologiques à combler dans la production critique contemporaine ainsi que de distinguer les approches existantes dédiées à une meilleure compréhension d’une histoire mondiale de l’art. Dans un second temps, il affirme par sa programmation et sa production scientifique la visibilité de ressources rares ou difficiles d’accès. Il a pour partenaire de grands établissements culturels et scientifiques français et étrangers en charge de fonds bibliographiques et artistiques majeurs. Il concrétise la mise à disposition et la reconnaissance de ressources inédites en accès libre. En 2016 / 2017, le collectif GAP mène un projet international de recherche et de valorisation des revues culturelles et critiques produites dès la fin du XVIIIe siècle aux années 1980 en Afrique, Afrique du Nord, Amérique centrale et du Sud, Asie, Asie de l’Ouest, Mer des Caraïbes, Océan Indien, Pacifique et territoires autochtones.

Art global et périodiques culturels

« Art global et périodiques culturels » est un projet consacré au recensement et à l’étude des périodiques en amont des empires coloniaux à nos jours. Il traite des dynamiques historiques et critiques qui, par l’exercice de la revue, se sont développées et se développent à l’échelle mondiale. Envisageant le rôle matriciel du périodique à la fois comme laboratoire d’expérimentation sociale, culturelle et politique, et lieu d’archivage d’une pensée en gestation, il donnera lieu à un colloque international les 16 et 17 novembre 2017 à l’INHA. Il est précédé de quatre journées d’études dédiées à la mise en valeur de travaux de recherche consacrés à la dynamique des revues à un moment signifiant de l’histoire moderne et globale.

Les journées d’études

Ces journées se veulent être le vecteur d’une recherche collaborative sur des espaces géographiques et culturels, donnant lieu à d’autres modalités d’approche de l’histoire et de ses objets.

La première journée d’études, consacrée à la période de l’après-Seconde Guerre mondiale ainsi qu’aux espaces ou territoires postcoloniaux, s’est déroulée le 14 novembre 2016.

La deuxième journée, « Les revues dans le monde : entre-deux-guerres », a traité le 1er mars 2017 de l’avènement d’une internationale critique au sein d'espaces non-européens, caractérisée par une mise en tension entre désir d’émancipation, résistance à l’impérialisme et spécificité culturelle.

La troisième journée du 26 avril a saisi la revue au tournant du XXe siècle comme espace ou miroir de la modernité, travaillé par des luttes communes, des investissements critiques et des contradictions internes.

La quatrième journée a traité de l’émergence, dès la fin du XVIIIe siècle et dans le courant des premières révolutions, des presses d’opinion et des revues. Elle a questionné les indépendances alors que le mouvement colonial s’intensifie.

Le colloque

Le colloque La revue culturelle dans le monde : révolution, subversion et émancipation de la fin du XVIIIe siècle à nos jours vise à accueillir des travaux dédiés à cet espace critique mondial, qu’il soit connecté ou pas, à un moment ou un autre de son histoire aux sphères artistiques et intellectuelles européennes ou marqué d’une volonté transnationale, et à sa généalogie.

Voir l’appel à communication

Équipe INHA

  • Zahia Rahmani, chargée de mission
  • Florence Duchemin-Pelletier, pensionnaire (2015-2018), coordinatrice du projet
  • Aline Pighin, chargée d’études et de recherche (2014-2017)
  • Alix Chagué, moniteur-étudiant (2015-2016)

Partenaires scientifiques :

  • Marie-Laure Allain Bonilla (Université de Bâle)
  • Lotte Arndt (École Supérieure d'Art et Design de Valence)
  • Estelle Bories (Université Paris 3)
  • Mica Gherghescu (Bibliothèque Kandinsky, Centre Pompidou)
  • Émilie Goudal (CADIS/EHESS)
  • Morad Montazami (Tate Modern)
  • Devika Singh (Université de Cambridge)
  • Annabela Tournon (École Nationale Supérieure dʼArt de Bourges)

Partenaires institutionnels :

  • Bibliothèque Kandinsky
  • Cité de l’architecture et du patrimoine
  • BnF
  • Musée du Quai Branly-Jacques Chirac

 

 

 

2017

Journées d'études

– Volet 4. Les revues dans le monde : XVIIIe-XIXe, des révolutions au chaos colonial
14 juin 2017, Salle Vasari, INHA
Télécharger le programme
En savoir plus

– Volet 3. Les revues dans le monde : des contradictions de la modernité à la Grande Guerre
26 avril 2017, Salle Vasari, INHA
Télécharger le programme
En savoir plus

– Volet 2. L'entre-deux-guerres
1er mars 2017, Salle Vasari, INHA.
Télécharger le programme
En savoir plus

 

2016

Journée d'études

– Volet 1. Postwar and Postcolonial Spaces
14 novembre 2016, Salle Vasari, INHA.
Télécharger le programme
En savoir plus