Nabila STAMBOULIChercheuse invitée

Juillet - août 2017

Nabila STAMBOULI est architecte diplômée de l’école Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme. Actuellement enseignante-chercheuse au sein de la même école, elle a soutenu en mai 2015 son diplôme de magister en « Patrimoines architectural et urbain» sur le sujet de  «L’école Corbuséenne d’Alger : L’œuvre de l’architecte Louis Miquel dans les ensembles d’habitat collectif à Alger, cas de l’Aéro-habitat et de la cité Henri Sellier» encadré par Dr Nabila CHERIF. Actuellement inscrite en 2ème année doctorat avec le même encadreur, elle travaille sur : « La leçon d'architecture et d'urbanisme de Le Corbusier en Algérie : L’habitat collectif réalisé par les membres du groupe CIAM-Alger au milieu du XXe siècle ». Parallèlement à ses activités scientifiques, elle travail comme consultante au bureau d’étude B.H.N Archiwork avec l’architecte agréée Hemza BENKHALED.

Bibliographie

  • Bienvenu F. et Al. (1944), Problème d'urbanisme contemporain, Alger, CNRS, 31 pages.
  • Bonillo J.-L. (2012), Le Corbusier visions d’Alger, XVIe rencontres de la fondation Le Corbusier, Editions de la villette, 228 pages.
  • Bonillo J.-L., Massu C. et Pinson D. [dir.] (2006), La modernité critique, autour du CIAM 9 d'Aix-en-Provence, 1953, Marseille, Éd. Imbernon, 303 pages.
  • Çelik Z. (1997), Urban Forms and Colonial Confrontations: Algiers Under French Rule, Berkeley, University of California Press, 236 pages.
  • Culot M., Hiveaud J.-M. [dir.] (1992), Architectures françaises outre-mer, Institut français d'architecture, Liège, Mardaga, 405 pages.
  • Deluz J-J. (1995), L’urbanisme et l’architecture d’Alger : Aperçu critique, Alger, Mardaga,  195 pages.
  • Loeckx A. et Al., (1988), L’habitat moderne à Alger  (1925-1975), Unesco, Leuven, 52 pages.
  • Tesoriere Z. (2004), Le logement temporaire comme laboratoire pour l’architecture. Caractères, généalogie et prospective d’un espace domestique, Thèse doctorale, Université Paris 8 Saint-Denis, 465 pages.

Project de Recherche: “La leçon d'architecture et d'urbanisme de Le Corbusier en Algérie :

L’habitat collectif réalisé par les membres du groupe CIAM-Alger au milieu du XXe siècle".

Si nous connaissons par de nombreux travaux de recherches, l’apport de l’Algérie dans le parcours de Le Corbusier, les réalisations de ses émules en Algérie n’ont quant-à-elles suscités que très peu d’intérêt jusqu’à ce jour. Ce travail s’inscrit dans le cadre des nouvelles préoccupations internationales concernant la manière dont chaque pays  s’est approprié (ou pas) les caractéristiques principales du Mouvement moderne en architecture. Il s’article autour des questions suivantes : Quel est l’impact de la pensée de Le Corbusier sur les réalisations du groupe CIAM-Alger en matière d’habitat collectif? Quelles sont les spécificités des réalisations du groupe CIAM-Alger en matière d’habitat collectif par rapport à l’œuvre de Le Corbusier ? Ces spécificités  sont elles- liées au contexte géographique, politique, social ou bien culturel de l’Algérie durant la deuxième moitié du XXe siècle? L’objet de ce travail de recherche s’élabore donc principalement à partir des monographies de l’habitat collectif construit par les membres du groupe CIAM-Alger. Ces réalisations devront alors être examiné et étudié pour leurs valeurs intrinsèques ainsi que pour leurs valeurs multiples (valeur architecturale, sociale, politique, culturelle…).