Sophie BRONES

Maître de conférences, Ecole supérieure d'Architecture de Versailles.

Chargée d'études et de recherche à l'INHA de 2006 à 2007. 

sophiebrones @ gmail.com

Après une formation initiale en histoire de l’art et archéologie, Sophie Brones inscrit ses recherches dans le champ de l’anthropologie urbaine. Elle travaille sur les espaces habités, les politiques et usages du passé et les pratiques culturelles et patrimoniales dans les villes de l’Orient arabe, à Beyrouth en particulier. Elle occupe en 2006-2007 à l’INHA un poste de chargée de recherche au sein du programme Architecture dans la mondialisation (Zahia Rahmani) et travaille à la constitution d’une base de données bibliographique sur l’architecture des terrains ex-coloniaux.

Après des travaux consacrés aux archives photographiques de la reconstruction de Beyrouth, Sophie Brones poursuit ses recherches sur des collections privées, notamment sur la dimension biographique et les usages du passé dans une perspective d’anthropologie visuelle photographique.

Ouvrages et direction d’ouvrages et de numéros de revues

Beyrouth dans ses ruines, Marseille : Parenthèses/MMSH, 2020Collection Parcours Méditerranéens 

avec C. Atallah et E. Saulnier, dir., Beyrouth in situ, Paris : éditions des Beaux-Arts/ Versailles : éditions La Maréchalerie, ENSA-V/ Beyrouth : éditions de l’Alba, 2019.

avec A. Moghadam (dir.), « Marchés et nouveaux territoires de l’art dans les villes du Sud »,Géographie et cultures n°97, printemps 2016.

 Articles 

 avec Jean-Charles Depaule, « Sophie Ristelhueber. Beyrouth, Photographies », inBrones S. (avec C. Atallah, E. Saulnier, dir.), Beyrouth in situ, Paris : éditions des Beaux-Arts/ Versailles : éditions La Maréchalerie, ENSA-V/ Beyrouth : éditions de l’Alba, 2019, p. 90-103.

« Beyrouth bis », inBrones S. (avec C. Atallah, E. Saulnier, dir.), Beyrouth in situ, Paris : éditions des Beaux-Arts/ Versailles : éditions La Maréchalerie, ENSA-V/ Beyrouth : éditions de l’Alba, 2019, p. 11-19.

 « Dans les archives photographiques de la reconstruction de Beyrouth », Gradhiva n°27, avril 2018 (Sur le vif. Anthropologie et photographie), p. 197-225.

 Avec A. Moghadam, « Marchés et nouveaux territoires de l’art dans les villes du Sud : une introduction », in Brones S. et Moghadam A. (dir.), Marchés et nouveaux territoires de l’art dans les villes du Sud, Géographies et Cultures n°97, printemps 2016, p. 5-14.

 Avec A. Moghadam, « Beyrouth-Dubaï : circulations culturelles et nouvelles formes d’urbanité », in Brones S. et Moghadam A. (dir.), Marchés et nouveaux territoires de l’art dans les villes du Sud, Géographies et Cultures n°97, printemps 2016, p. 113-138.

avec Moghadam Amin, “Beirut-Dubai: Translocal Dynamics and the Shaping of Urban Art Districts”, in Vignal Leïla (dir.), Transnational Middle East: People, Places, Borders, Londres, Routledge, 2016, p. 238-254.

 « Le présent du patrimoine. Le décentrement des ayants droit dans la reconstruction de Beyrouth », dans C. De Saint-Pierre (dir.), La ville patrimoineFormes, logiques, enjeux et stratégies, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014, p. 39-56.

  « The Beirut Photographic Mission (1991) : an Alternative Heritagization of the Old City Center ? », The Modern Heritage Observer, 2013, p. 44-47.

 « The Beit Beirut Project : Heritage Practises and the Barakat Building », dans Pedro Schwartz, S. Mejcher-Atassi, Archives, Museums and Collecting Practises in the Modern Arab World, Londres, Ashgate, 2012, p. 139-155.

 « Bachoura. Biographie d’un quartier en transition au centre de Beyrouth », Tempora, vol. 20-21, 2011-2012, p. 211-248.