Pauline d'ABRIGEON

Conservatrice à la Fondation Baur, Musée des arts d'Extrême-Orient, Genève. 

Chargée d'études et de recherche à l'INHA de 2017 à 2020.

pdabrigeon @ fondationbaur.ch

 

Pauline d’Abrigeon est diplômée de l’École du Louvre et de l’Institut national de langues et civilisations orientales, section chinois. Après quatre années en immersion à Taiwan où elle apprend l’histoire de l’art chinois dans la langue à l’Université nationale de Taiwan, elle entre en doctorat à l’École Pratique des Hautes Études sous la direction de Monsieur Jean-Michel Leniaud en 2017. Chargée d’études et de recherche à l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA) entre 2017 et 2020, elle a été intégrée au domaine Histoire des collections, des institutions culturelles et artistiques, économie de l’art, et rattachée au programme de recherche « Collectionneurs, collecteurs et marchands d’art asiatique en France 1700-1935 ». Dans le cadre de ses fonctions à l’INHA, elle a contribué à la définition du corpus de collectionneurs du programme de recherche, à l’organisation des comités scientifiques pour la définition d’une méthodologie de recherche, ainsi qu’à la mise au point des partenariats scientifiques avec des institutions telles que l’École Française d’Extrême Orient, le Musée Cernuschi, le Musée national des arts asiatiques - Guimet etc. Avec l’équipe du Service Numérique de la Recherche elle a participé à l’élaboration de la base de données dudit programme, et a elle-même rédigé et saisi un nombre important de notices. Elle s’est également occupée du commissariat scientifique d’une exposition sur les collectionneurs d’art asiatique en partenariat avec le Musée des Beaux-arts de Dijon. Ses recherches portent sur l’appréciation et la commercialisation des céramiques chinoises en France au XIXsiècle.

Travail sur les céramiques chinoises spoliées lors du sac Palais d’été (Yuanminyuan), publication en cours.

Conservatrice à la Fondation Baur, Musée des arts d’Extrême-Orient, Genève.

« Albert Jacquemart 1808-1875 and his work on Chinese porcelain », Transaction of the Oriental Ceramic Society, 2020, n°80, à paraître.

 « La collection de porcelaines chinoises de l’hôtel Salomon de Rothschild », in Pauline Prevost-Marcilhacy, Laura de Fuccia et Juliette Trey (dirs.), De la sphère privée à la sphère publique, Paris : Publications de l’Institut national d’histoire de l’art, 2019. http://books.openedition.org/inha/11377

« Le " Répertoire des acteurs du marché de l’art en France sous l’Occupation " : un outil précieux pour la recherche », L’Hebdo du Quotidien de l’Art, n° 1692, 29 mars 2019, p. 18-20.

« Des sciences naturelles à l’histoire de l’art : la porcelaine chinoise dans les classifications françaises du XIXsiècle », Histoire de l’art, 82, 2018. p. 109‑122. https://heritage.bnf.fr/france-chine/fr/collections-et-collectionneurs

Pauline d’Abrigeon, « Collections et collectionneurs », in Bibliothèque nationale de France, Patrimoine partagé France-Chine, en ligne : https://heritage.bnf.fr/france-chine/fr/collections-et-collectionneurs, 2018

Hsieh Mingliang (謝明良) (dir.), Pauline d’Abrigeon (沈以琳) et. al., 《明清時期民窯青花特展》(mingqing shiqi minyao qinghua tezhan) , Exposition de bleu et blanc issus des fours populaires d’époque Ming et Qing (cat. exp.), Taipei : Université Nationale de Taiwan, Bibliothèque de l’Université Nationale de Taiwan, 2016.

Pauline d’Abrigeon, « La collection extrême-orientale du musée Adrien Dubouché de Limoges », Cahiers de l’École du LouvreRecherches en histoire de l’art, histoire des civilisations, archéologie, anthropologie et muséologie [en ligne] n. 6, Avril 2015, p. 43-52. https://journals.openedition.org/cel/317#ftn31

Pauline d’Abrigeon, Elia Biezunski, «" …T’as vu comme elle est petite ! " : étude sur les propos tenus par les visiteurs francophones dans la salle de La Joconde », dans François Mairesse (dir.), Voir la Joconde, Approches muséologiques, Paris : L’Harmattan, 2014, p. 135-166.