Matteo GIANESELLI

Conservateur du patrimoine chargé des collections de peintures, tapisseries, arts graphiques, textiles et cuirs, musée national de la Renaissance, château d’Ecouen.

Chargé d'études et de recherche à l'INHA entre 2007 et 2011.

matteo.gianeselli @ culture.gouv.fr

 

Chargé d'études et de recherche entre 2007 et 2011, Matteo Gianeselli a travaillé à l'INHA sur les programmes Répertoire des tableaux italiens dans les collections publiques françaises (RETIF), Enjeux de Nation dans le discours sur l'art (1900-1950) et Archéologie de l'Afrique.

Diplômé de l'Institut National du Patrimoine, il est aujourd'hui conservateur du patrimoine chargé des collections de peintures, tapisseries, arts graphiques, textiles et cuirs au musée national de la Renaissance, château d’Ecouen. Il reste associé à l'INHA en tant que chef de projet pour le programme Les collections du cardinal Fesch: histoire, inventaire, historique.

- « ‘The crossing of the Red Sea’ in the collection of Cardinal Fesch », dans The Burlington Magazine, 163, 2021, p. 15-21

- « Un portrait sur porphyre de Piero Strozzi de Francesco Salviati », dans La revue des musées de France. Revue du Louvre, 3, 2020, p. 54-63

- « ‘L’un des plus grands maîtres de l’école florentine’: Filippino Lippi and His Workshop in French Collections », dans Filippino Lippi: Beauty, Invention and Intelligence, actes du coll. sous la dir. de M. W. Kwakkelstein, P. Nuttall et G. Nuttall, Boston, Leiden, 2020, p. 322-344

- « L’Adoration des Mages de Cosimo Rosselli : une épiphanie à Bayeux », dans Mélanges en l’honneur de Dominique Thiébaut, sous la dir. de M. Laclotte, Paris, Louvre Éditions, 2018, p. 96-103

- « Pratiche del disegno nella bottega di Domenico Ghirlandaio e un’aggiunta al suo catalogo », dans Paragone, 129-130, 2016, p. 45-53

- « Ridolfo del Ghirlandaio et son atelier : entre ancrage traditionnel et tentation anti-classique », dans La Revue des Musées de France. Revue du Louvre, 4, 2013, p. 24-37

- Essai, « L’atelier du peintre : l’original multiple », dans Primitifs italiens. Le vrai, le faux, la fortune critique, cat. expo. sous la dir. d’E. Moench (Ajaccio, Palais Fesch-musée des Beaux-Arts, 28 juin-1er oct. 2012), Cinisello Balsamo, Silvana Editoriale,2012, p. 83-99

- « Pratiques d’atelier et diffusion des modèles en Italie centrale (1490-1520). Quelques réflexions à partir de tableaux des collections publiques françaises », dans La Revue des Musées de France. Revue du Louvre, 4, 2011, p. 51-61