Jérôme DELAPLANCHE

Chef du département de la programmation, Centre des monuments nationaux.

Chercheur boursier en résidence à l'INHA en 2007 (programme RETIF).

jerome.delaplanche @ monuments-nationaux.fr

 

Né à Paris en 1974, Jérôme Delaplanche est historien de l’art.

Il s’est spécialisé dans l’étude de la peinture française des XVIIe et XVIIIe siècles. Il publie en 2004 un livre sur Noël-Nicolas Coypel. La même année, il soutient à l’Université Paris IV-Sorbonne sa thèse de doctorat consacrée à Joseph Parrocel, thèse publiée en 2006.

Il se consacre ensuite à l’étude de la peinture de bataille et réside un an comme pensionnaire à la Villa Médicis pour travailler sur ce sujet. De ces recherches, naissent plusieurs articles et un ouvrage, Peindre la guerre (2009).

Il a enseigné l’histoire de l’art de 2000 à 2015 dans différentes universités, principalement à l’Institut catholique de Paris. En 2007, il bénéficie d’une bourse de recherche à l’INHA pour travailler sur le projet RETIF. Entre 2008 et 2015, il travaille à l’Agence France-Muséums pour le projet du Louvre Abou Dabi.

Il soutient son Habilitation à Diriger des Recherches en 2014, dont la thèse intitulée Un tableau n’est pas qu’une image est publiée en avril 2016.

Entre 2015 et 2018, il dirige le département d’histoire de l’art de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis et à ce titre il organise plusieurs colloques, mène des campagnes de restaurations et d’inventaire des collections (création de la base d’Antin) Il publie un ouvrage sur le thème des enlèvements amoureux selon l’axe des études de genres (Ravissement, 2018)

Depuis juillet 2018, il travaille au Centre des monuments nationaux en tant que chef du département de la programmation où il s’occupe des collections.

Livres

Ravissement. Les représentations d’enlèvements amoureux dans l’art de l’Antiquité à nos jours, édition Citadelles & Mazenod, Paris, 2018, 224 pages.

350 ans de création. Les artistes de l’Académie de France à Rome de Louis XIV à nos jours, éditions Officina Libraria, Rome, 2016. Essai introductif, catalogue et direction de l’ouvrage. 224 pages.

Un tableau n’est pas qu’une image. La reconnaissance de la matière de la peinture en France au XVIIIe siècle, Presses Universitaires de Rennes, Rennes, 2016. 238 pages.

Le Désir et les dieux, édition Flammarion, Paris, 2014. En collaboration avec Yves Bonnefoy et Françoise Fronsiti-Ducroux. 256 pages.

Peindre la guerre, éditions Nicolas Chaudun, Paris, 2009. En collaboration avec Axel Sanson. 192 pages.

La Collection Oulmont. Le goût de la grâce et du joli. Dessins, peintures et pastels du XVIIIe siècle, Musée départemental d’art ancien et contemporain, Épinal, 2007. Essai introductif, catalogue et direction de l’ouvrage. 176 pages.

Joseph Parrocel 1646-1704. La nostalgie de l’héroïsme, Arthena, Paris, 2006. 376 pages.

Noël-Nicolas Coypel (1690-1734), Arthena, Paris, 2004. 172 pages.

Et plusieurs articles de recherche dans des revues savantes (voir CV)