Alessia ZAMBON

Maîtresse de conférences, UVSQ-Université Paris-Saclay.

Chargée d'études et de recherche à l'INHA de 2004 à 2008.

alessia.zambon @ uvsq.fr

Alessia Zambon est Maître de conférences à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (Université Paris-Saclay), où elle a été recrutée en 2012 au sein du département d’Histoire et du laboratoire DYPAC (http://www2.dypac.uvsq.fr). Elle a été accueillie à l’INHA d’abord comme boursière de la Fondation San Paolo de Turin (2004), puis comme chargée d’études et de recherche dans l’axe « Histoires de l’Art antique et de l’Archéologie » (2004-2008), participant, entre autres, aux projets de recherche AREA (ARchives of European Archaeology: www.area-archives.org) et Caylus (http://caylus-recueil.huma-num.fr). Sa thèse de doctorat sur les acquisitions d’antiquités en Grèce et sur les travaux du peintre et antiquaire L. F. Fauvel (1753- 1838) a été rédigée pendant son séjour à l’INHA grâce à une allocation doctorale de l’Université Paris1 Panthéon-Sorbonne et au sein d’une cotutelle avec l’Université de Padoue (dir. Alain Schnapp et Irene Favaretto). Elle a remporté le prix de publication de l’INHA et du CTHS et a été publiée en 2014 (Aux origines de l’archéologie en Grèce. Fauvel et sa méthode, coll. L’Art et l’essai). A. Z. a été chercheur associé au département des Estampes et de la photographie de la BnF (2008-2011), Postdoctoral Fellow au Getty Research Institut de Los Angeles (2010-2011), membre associé de l’American School of Classical Studies at Athens (2011-2012) et chercheur invité à l’École française d’Athènes (2019). 

Dans son livre Aux origines de l’archéologie en Grèce : Fauvel et sa méthode (Paris, 2014), A.Z. a étudié la naissance de l’archéologie dans la Grèce ottomane et jusqu’à l’indépendance du pays à travers le prisme des travaux du peintre et antiquaire français Louis Fauvel. Elle a ensuite concentré ses recherches sur la constitution du patrimoine antique de la France et sur la réception des antiquités grecques par les savants aux XVIIIe et XIXe siècles. Dans le cadre du projet «Lucanie antique : archéologie et patrimoine » elle atravaillé sur les collectionneurs et les voyageurs à l’origine de la constitution du patrimoine lucanien de Paris aux XVIIIe et XIXe siècles. Elle dirige actuellement le projet sur le « Musée Fauvel », en collaboration avec l’École française d’Athènes : il s’agit d’une base de données réunissant toutes les antiquités passées par les mains de l’antiquaire entre 1780 et 1838 qui sera bientôt accessible en ligne et ouverte au public. Outre son intérêt pour les humanités numériques, A. Z. s’intéresse plus spécifiquement aux acquisitions d’antiquités des voyageurs occidentaux dans l’Empire ottoman, ainsi qu’à la contribution des monuments grecs originaux à l’évolution de l’histoire de l’art antique après les théories de Winckelmann, sujets auxquels elle a consacré plusieurs articles. Elle termine actuellement avec Irini Apostolou (Université Kapodistrienne d’Athènes) l’édition du volume collectif intitulé Du pillage à la conscience patrimoniale en Grèce et dans l’Empire ottoman : le rôle des Français et desautres Occidentaux (1784-1884)

 

Monographie : 

Aux origines de l’archéologie en Grèce. Fauvel et sa méthode, Paris : collection L’Art et l’essai, INHA- CTHS, 2014. 

Direction d’ouvrage : 

Du pillage à la conscience patrimoniale en Grèce et dans l’Empire ottoman : le rôle des Français et des autres Occidentaux (1784-1884) / From Plunder to awareness on Cultural Heritage in Greece and in the Ottoman Empire : The French and other Westerner’s role (1784-1884), Presses Ausonius (collection Scripta Receptoria), Bordeaux, à paraître (ouvrage co-dirigé avec Irini Apostolou). 

Articles et chapitres d’ouvrages collectifs : 

- « Acquisition et transmission du savoir antiquaire à Athènes à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle : Fauvel et son réseau de sociabilité », Anabases 30 (2020) (à paraître). 

- « De Ridder 417 : l’urne de Cimon ? », dans L. Detrez et X. Corré (éd.), Terre ! Escales mythiques en Mediterranée, Trésors de la BnF et collections marseillaises, catalogue d’exposition, Paris, 2020 (à paraître). 

  « Fauvel : pilleur ou sauveur des monuments antiques ? », dans I. Apostolou et A. Zambon (éd.), Du pillage à la conscience patrimoniale en Grèce et dans l’Empire ottoman : le rôle des Français et des autres Occidentaux (1784- 1884), Bordeaux, Presses Ausonius, 2020 (à paraître), 

« Alcuni scavi nella necropoli della Porta di Acharnai (Atene 1810-1813) : metodi di ricerca, dispersione e ricezione dei rinvenimenti epigrafici », dans E. Culasso et D. Marchiandi (éd.), La seconda vita delle iscrizioni, (actes du colloque tenu à Turin le 27 et 28 novembre 2018), Studi di Historika 1 (2019), p. 275- 338 (avec D. Marchiandi). 

« La Lucanie antique : archéologie et patrimoine. Perspectives et outils du programme de recherche parisien », dans O. de Cazanove et A. Duplouy (éd.), Actes du colloque international (Paris, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 5-7 novembre 2015), Naples, 2019, p. 165-189 (avec A. Duplouy et V. Capozzoli). 

« Les voyageurs en Lucanie (XVIIIe-XIXe siècles) », dans O. de Cazanove et A. Duplouy (dir.), Panthéon-Sorbonne, 5-7 novembre 2015), Naples, 2019, p. 27-40. , Actes du colloque international (Paris, Université Paris 1 

« À propos du trépied en bronze de Berlin (Antikensammlung Fr. 768) et des fouilles en Lucanie au XIXe siècle », Revue Archéologique, 64 (2017/2), p. 233-260. 

« Luigi Beschi e Louis Fauvel : Vecchie ricerche e nuove individuazioni », dans E. Greco (éd.), entre deux mers. Archéologie et Patrimoine La Lucanie entre deux mers. Archéologie et PatrimoineLa Lucanie 

Giornata di studi nel ricordo di Luigi Beschi. Hμερίδα είς Μνήμην του Luigi Beschi. Italiano, Filelleno, Studioso Internazionale Archéologique in Archaeology, Paris 2014 Revue 42th Conference of Computer Applications and Quantitative Methods, (Tripodes 17), Athènes, 2017, p. 45-83. 

 « Les premiers voyageurs à Messène : de Cyriaque d’Ancône à l’Expédition de Morée », 61 (2016/1), p. 3-59 (avec P. Moret). 

« An Inventory of Lucanian Heritage », Proceedings, Colloque international (Paris, 22-25 avril 2014), Paris, 2015, p. 333-340 (avec A. Duplouy et Capozzoli).