La vie des objets en Chine - Journée d’étude internationale de l’Association française d’études chinoises (AFEC)Échéance : 23 février 2018

La vie des objets en Chine - Journée d’étude internationale de l’Association française d’études chinoises (AFEC).
15 juin 2018, Inalco, Paris

L’étude de la culture matérielle occupe une place grandissante dans le domaine des sciences humaines et sociales depuis une vingtaine d’années. Ce « tournant matériel » s’est construit autour de l’idée que les objets – objet naturel, objet technique, œuvre d’art – doivent être considérés comme des documents à part entière dans la construction d’un discours historique, voire comme des acteurs de la sphère sociale ; doués d’une vie propre, dotés d’une intentionnalité et susceptibles de conditionner ou de transformer les comportements humains. Une attention particulière est dès lors portée aux conditions sociales, économiques et matérielles de production et de diffusion des artefacts, à leur histoire et à leurs usages, et plus largement à leur « biographie » ou « vie sociale », afin de rendre compte de leur capacité à revêtir des rôles différents suivant les époques. Parallèlement, les rapports que les hommes établissent avec les objets qui les entourent, qu’ils fabriquent, dont ils se servent et qu’ils échangent font, depuis aux moins les années 1960, partie intégrante des problématiques des historiens travaillant sur la culture matérielle.

Quel écho cet intérêt grandissant pour les objets et la culture matérielle trouve-t-il dans le domaine des études chinoises ? À travers des exemples issus de disciplines et d’époques variées, cette journée de l’AFEC se propose d’étudier la façon d’aborder les objets dans les sciences humaines et sociales – qu’il agisse d’objets du quotidien, d’objets naturels, de biens de consommation, d’instruments techniques ou scientifiques, d’objets de savoir, d’objets de dévotion, d’objets rituels ou d’objets d’art. Faisant dialoguer des spécialistes issus de différents champs disciplinaires (histoire, histoire de l’art, archéologie, histoire des sciences et techniques, anthropologie, littérature, sociologie...), elle s’attachera à analyser la vie, la carrière et les éventuelles métamorphoses de valeur, de statut et de fonction des objets, ainsi que les relations que ces artefacts entretiennent avec les individus – sans oublier d’en interroger les usages sociaux, en s’intéressant à leur dimension religieuse, symbolique, politique, économique, affective, mémorielle ou encore patrimoniale.

Modalités

Les propositions de communication, en français ou en anglais, d’environ 300 mots, sont à envoyer avec un court CV avant le 23 février 2018 aux adresses suivantes : alice.bianchi @ univ-paris-diderot.fr et lyce.jankowski @ gmail.com

Les contributeurs retenus seront notifiés à la fin du mois de mars 2018. L’appel à communication est consultable sur : http://afec.hypotheses.org/1241

Télécharger l'appel