Le sang de MaratCycle de conférences « Trésors de Richelieu »

Ouverture du cycle par Michelle Boubenicek (ENC), Laurence Engel (BnF) Éric de Chassey (INHA)

Des fascicules de l’Ami du peuple tachés du sang de Marat

Le 13 juillet 1793, Jean-Paul Marat tombait sous les coups de Charlotte Corday. On connaît la scène : l’homme politique, malade, allongé dans sa baignoire, une tablette installée devant lui recouverte de papiers qui se tachent peu à peu de son sang. Devenues des reliques, quelques-unes de ces feuilles se trouvent aujourd’hui dans les collections du département des Estampes et de la photographie de la BnF. La provenance de ces documents exceptionnels, jusque-là uniquement attestée par des mentions manuscrites, a pu récemment être confirmée, grâce à des méthodes d’analyses, similaires à celles utilisées par la police scientifique.

À propos du cycle de conférences « Trésors de Richelieu »

La Bibliothèque nationale de France, l’Institut national d’histoire de l’art et l’École nationale des chartes organisent la 8e édition de ce cycle, où conservateurs, chargés de collections, historiens de l’art, du spectacle, de la mode, de la musique, de littérature et spécialistes des textes partagent leurs savoirs avec un plus large public. À chaque conférence, des œuvres d’art, des manuscrits, des costumes ou des partitions musicales sortent exceptionnellement des magasins de la BnF, de l’INHA et de l’ENC, pour être présentés en direct à l’aide d’une caméra, qui en reproduit les plus infimes détails sur le grand écran de l’auditorium de la galerie Colbert.

En partenariat avec la Bibliothèque nationale de France et l’École nationale des chartes

Intervenants

  • Philippe Charlier (musée du Quai Branly)
  • Corinne Le Bitouzé (BnF)

 __

Informations pratiques

17 décembre 2019 - 18H15 - 19H30

Galerie Colbert, auditorium
Institut national d'histoire de l'art
6, rue des Petits-Champs ou 2, rue Vivienne 
75002 Paris

Entrée libre