Francesco Solimena et la FranceActualité du « Répertoire des tableaux italiens dans les collections publiques françaises » (RETIF)

Francesco Solimena, L’Assomption et le Couronnement de la Vierge (1690), Montargis, musée Girodet.

Héritier des expérimentations picturales de Luca Giordano et du baroque expressif de Mattia Preti, Francesco Solimena (1657-1747) a assimilé les leçons des maîtres du baroque romain – Giovanni Lanfranco, Pierre de Cortone ou Carlo Maratti. Il les a synthétisées de manière très personnelle pour introduire à Naples une version particulière du courant rocaille, fortement marquée par le classicisme de l’Arcadie et le rationalisme du siècle des Lumières. Son aisance et ses succès lui valent de nombreux disciples – Corrado Giaquinto, Sebastiano Conca ou Francesco De Mura –, avant que son œuvre ne marque durablement d’autres grands peintres européens, tels François Boucher, Jean-Honoré Fragonard ou Francisco Goya.

La connaissance de l’œuvre de Francesco Solimena reposait depuis un demi-siècle sur le livre désormais ancien de Ferdinando Bologna (Francesco Solimena, Naples, L’Arte Tipografica, 1958). Permettant une appréciation plus précise et complète de sa carrière, l’ouvrage récemment publié sous la direction de Nicola Spinosa (Francesco Solimena (1657-1747) et le arti a Napoli, Rome, Ugo Bozzi editore, 2018) offre une présentation détaillée de la carrière de Solimena, de son activité picturale, graphique et d’architecte, de ses projets de sculpture, d’arts décoratifs et de livres illustrés, ou encore de ses relations avec les musiciens contemporains à Naples. La conférence sera l’occasion de revenir sur les liens de Solimena avec la France et sur les œuvres du peintre conservées dans les collections publiques françaises, mises en valeur par le programme de recherche RETIF.

Accueil et présentation

  • Juliette Trey (INHA)

Intervenants

  • Arnauld Brejon de Lavergnée (conservateur général honoraire du patrimoine)
  • Stéphane Loire (conservateur général du patrimoine, musée du Louvre)
  • Nicola Spinosa (surintendant honoraire du pôle muséal de la ville de Naples)
  • Nathalie Volle (conservateur général honoraire du patrimoine)

Dans le cadre du programme de recherche « Répertoire des tableaux italiens dans les collections publiques françaises » (RETIF), cheffe de projet : Servane Dargnies (domaine Histoire des collections, histoire des institutions artistiques et culturelles, économie de l’art)

__

Informations pratiques

24 mai 2019 - 17h30-19h30
Galerie Colbert, salle Walter Benjamin
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris

Entrée libre