L’archéologie du paysage sonore : le sensible au service du patrimoineCycle « Les Lundis numériques de l'INHA »

L’INHA effectue depuis plusieurs années une veille active dans le domaine des humanités numériques avec un accent porté sur ce qui touche au domaine visuel. De nombreux contacts et échanges sont régulièrement établis entre les différentes composantes de l’établissement et diverses équipes sur des problématiques et des projets concernant les enjeux, les représentations, les aspects techniques ou les questions juridiques liées à l’histoire de l’art et à l’image.

Description de la séance

La restitution ou la création d’un paysage ou d’une ambiance sonore du passé relève de ce que l’on peut nommer l’archéologie du paysage sonore. C’est en s'appuyant sur le projet Bretez, une restitution de Paris au XVIIIe siècle (reconstitution 5D en cours et fresque sonore) actuellement diffusée au musée archéologique de la crypte Notre-Dame à Paris, que Mylène Pardoen interroge les problématiques épistémologiques et éthiques liées à cette pratique. Comment faire parler les archives ? Où s’arrête l’histoire et où commence l’art ? Quelles en sont les limites : représentation simple, témoignage de la réalité, fiction pure ? Quel mode de diffusion privilégier et pour quel public ?

Intervenant

  • Mylène Pardoen (Institut des sciences de l’homme, Lyon)

___

Informations pratiques

13 mars 2017 - 18H-19H30

Galerie Colbert, salle Giorgio Vasari
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris

entrée libre

_________

Suivez les lundis numériques de l’INHA
sur twitter : #LundisNum

Voir le programme complet des lundis numériques