La maison chinoise, construire et habiter en Chine à la fin de l'époque impérialeCycle « Livre d'architecture »

Porte principale d'une maison particulière à Qufu, © A. Gournay

Dans une lettre qu'il adressait à Louis Grodecki au sujet de Architecture gothique et pensée scolastique, Erwin Panofsky écrivait : « Des études de ce type ne peuvent se justifier qu'avec des contradictions qui les prolongent ». Assurément, beaucoup d'ouvrages suscitent un intérêt critique et appellent de semblables débats. C'est pourquoi l'Institut national d'histoire de l'art a créé, sur une proposition de Christine Mengin, le cycle À propos d'un livre d'architecture, qui a pour objet de mettre à l'honneur un ouvrage traitant d'histoire de l'architecture et/ou de la construction. Présenté par son ou ses auteurs, le volume est alors placé dans le champ critique par un discutant. Au-delà d'une simple présentation, il s'agit donc, de la part de ou des auteurs, de partager les réflexions engendrées par l'ouvrage, de faire état d'une pensée, d'une méthodologie ou d'une doctrine et, sur le fondement d'un dialogue, de favoriser les débats. Ni didactique ni polémique, on l'aura compris, ce dialogue est voué à être dialectique.

Responsables scientifiques

  • Abel Debize (INHA)
  • Arnaud Timbert (INHA)

Présentation de la séance

Rencontre autour de l'ouvrage d'Antoine Gournay, La maison chinoise, construire et habiter en Chine à la fin de l'époque impériale, Klincksieck 2016
Dans ce livre, il est question d'architecture, mais pas seulement : cet ouvrage vise à montrer comment le système de construction et d’aménagement de l’espace propre à la Chine ancienne se conjugue avec une certaine façon d’habiter et de vivre « domestiquement ». Il entreprend ainsi ce que l’on pourrait appeler une archéologie de l’habitat domestique : montrer et expliquer comment, dans l’architecture et l’aménagement de la maison, tout se tient et forme un système technique cohérent ; comment « grande architecture » et architecture « vernaculaire » s’articulent.

Intervenants

  • Antoine Gournay (université de Paris Sorbonne)
  • Catherine Bodolec (EHESS)

____

Informations pratiques

16 mai 2017- 18h-19h30

Galerie Colbert, salle Vasari
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris

Voir le programme complet du cycle de conférences du programme « A propos d'un livre d’architecture »