Le salon de Madeleine Lemaire / Le salon de Berthe de RayssacSéminaire « L’iconographie musicale et l’art occidental – II. Lieux et espaces en musique »

Jean Béraud, La Soirée, v. 1880, huile sur toile, Paris, musée Carnavalet

Dans le prolongement d'une première session dédiée aux représentations des pratiques musicales et à leurs significations, la deuxième édition du séminaire « L'iconographie musicale et l'art occidental » sera consacrée aux représentations de la musique dans les lieux et espaces où s'accomplit la performance musicale. On envisagera ces lieux et espaces dans leurs dimensions vécues, mentales et dans leurs représentations visuelles. Qu'ils soient réels ou fictifs, qu'ils inscrivent la musique dans une construction spéculative du monde, ces lieux et espaces sont de différentes natures : parfois clos (studiolos, villas aristocratiques, chapelles et églises réservées à une communauté), parfois semi-ouverts et incluant différents acteurs sociaux selon des logiques sélectives (églises accueillant des fidèles, salons de musique, salles de concert, opéras), ou encore ouverts (performances en plein air, représentations de la musique dans sa relation à la totalité du cosmos).

En partenariat avec l'Institut de recherche en Musicologie (UMR 8223 – CNRS, Université Paris-Sorbonne, BnF, ministère de la Culture) et l'UFR Musique et musicologie, Université Paris-Sorbonne

Comité scientifique

  • Sébastien Biay (INHA), Frédéric Billet (Université Paris-Sorbonne),
  • Florence Gétreau (CNRS-IReMus),
  • Fabien Guilloux (CNRS-IReMus),
  • Isabelle Marchesin (INHA)

Descriptif de la séance

Le salon de Madeleine Lemaire (1880-1910)
Cette séance se propose d’interroger l’iconographie musicale du salon musical mondain sous la IIIe avec une attention particulière pour celui de Madeleine Lemaire (1845-1928). Du début des années 1880 à 1910, cette artiste-peintre et femme du monde organisa dans son atelier-salon de la rue Monceau, des rendez-vous musicaux courus par le Tout-Paris et dont la médiatisation fut assurée par la presse et l’image.

Intervenant

  • Fabien Guilloux (CNRS/IReMus)

Le salon de Berthe de Rayssac (1846-1892)
Entre le lendemain de la guerre franco-prussienne et le début des années 1880, Berthe de Rayssac a accueilli dans son petit salon parisien des philosophes, mathématiciens, théologiens, écrivains, ainsi que des artistes – peintres et musiciens. L’iconographie générée dans ce contexte permet d’envisager l’atmosphère et les goûts propres à cet espace oublié, et d’évaluer le rôle de l'imaginaire musical dans le renouvellement des arts visuels à l’aube du symbolisme.

Intervenant

  • Sarah Hassid (université Panthéon-Sorbonne)

Répondant

  • Barthélémy Jobert (université Paris-Sorbonne)

____

Informations pratiques

7 juin 2017 - 15H-18H

Galerie Colbert, salle Walter Benjamin
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris

entrée libre

Voir le programme complet du séminaire « L’iconographie musicale et l’art occidental – II. Lieux et espaces en musique »