L’épave de la Jeanne-Elisabeth et son trésor d’argent (1755)Les Conférences Richelieu Colbert

Ce cycle de conférences organisé conjointement par la BnF et l’INHA met en valeur les collections des deux institutions. À chaque séance, un conservateur de la BnF ou de l’INHA et un universitaire, chercheur ou spécialiste, présentent un document phare sorti exceptionnellement des collections.

Conférences organisées dans le cadre de la réouverture du site Richelieu, Bibliothèques, Musée, Galeries, en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France.

Description de la séance

La Jeanne-Elisabeth sombra le 14 novembre 1755 au large de Maguelone (Hérault), alors qu’elle joignait Marseille depuis Cadix. Le navire transportait essentiellement 200 tonneaux de blé et 24 000 « piastres », de grosses pièces d’argent espagnoles. Malgré son pillage, l’épave a révélé un ensemble de plus de 3 800 monnaies qui furent principalement frappées dans les ateliers américains de Lima, Mexico et Potosi au cours de la première moitié du XVIIIe siècle. Elles ont été déposées au département des Monnaies, médailles et antiques de la BnF pour étude et restauration.

Intervenants

  • Jérôme Jambu (conservateur, chargé des collections de monnaies étrangères, département des Monnaies, médailles et antiques, BnF)
  • Marine Jaouen (archéologue du DRASSM-Marseille)

____

Informations pratiques

4 avril 2017- 18H15-19H

Galerie Colbert, auditorium
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs
75002 Paris

entrée libre