L'INHA participe aux 36e Journées européennes du patrimoine

Michel Giniès, Le Palace, 1979 (détail).

Les 21 et 22 septembre 2019, l’Institut national d’histoire de l’art ouvre les portes de ses sites patrimoniaux – la salle Labrouste-bibliothèque de l’INHA et la galerie Colbert – au public des Journées européennes du patrimoine.

L’Institut national d’histoire de l’art occupe des lieux parmi les plus prestigieux au cœur de la capitale : la salle Labrouste et la galerie Colbert. Deux sites emblématiques de l’architecture et de l’urbanisme du XIXe siècle. Les Journées européennes du patrimoine sont l’occasion pour l’INHA d’en ouvrir les portes. C’est aussi l’opportunité de les ouvrir plus largement encore sur l’histoire de l’art à travers un programme complet qui accompagnera les visiteurs dans leur découverte. Ces journées permettent aux historiens de l'art qui travaillent dans la galerie Colbert et la salle Labrouste de partager leur passion pour l'art le temps d'un week-end. L’INHA invite à cette occasion lors d’une grande conférence intitulée « Nuits capitales », Antonella Fenech Kroke, historienne de l’art, et Antoine de Baecque, historien et critique de cinéma, à échanger et débattre sur les représentations de leur vie nocturne. Une exposition d’œuvres et de documents sera présentée en écho à ce sujet dans la salle Labrouste.

C’est également l’occasion de donner la parole à la jeune recherche : les doctorants en histoire de l’art prendront ainsi 10 minutes pour présenter leurs sujets de thèse, les étudiants en master auront 180 secondes lors d’un concours dédié, tandis que de jeunes archéologues présenteront leur thèse en dessins animés. Ateliers pour enfants et familles, bibliothèque pour le jeune public et librairie viendront compléter ce programme.

Voir dans l'agenda