Sébastien BIAY

Fonction Pensionnaire

Structure DER

Sébastien Biay est issu du Centre d'Études Supérieures de Civilisation Médiévale (Univ. de Poitiers-CNRS). Après un doctorat consacré à la sculpture romane de l'abbaye de Cluny, il a rejoint le programme ANR Musiconis (Univ. Paris-Sorbonne-Univ. de Poitiers) et s'est spécialisé dans les représentations du son et de la musique au Moyen Âge. Ses travaux se concentrent désormais sur les paradigmes plastiques de représentation et sur la question de l'ornementalité dans l'art du premier Moyen Âge.

  • « Building a Church with Music : The Plainchant Capitals at Cluny, c. 1100 », dans Resounding Images : Medieval Intersections of Art, Music and Sound, éd. S. BOYNTON et D. REILLY, Turnhout, Brepols Publishers, 2015 (Studies in the Visual Culture of the Middle Ages).
  • Avec Annick GAGNÉ, « Espaces, ouvertures et organes de circulation en hauteur dans l’église romane. Table ronde organisée par le CESCM de Poitiers et le CEM d’Auxerre (Auxerre, CEM Saint-Germain, 16 et 17 mai 2014) », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre, 19/1, 2015, URL : http://cem.revues.org/13889 (mis en ligne le 11 juin 2015).
  • « Figurer par-delà les limites du regard. Le couple intus/foris et l’iconographie des chapiteaux du rond-point de Cluny III », dans Intus et foris. Une catégorie de la pensée médiévale ?, éd. M. GUAY, M.-P. HALARY, et P. MORAN, Paris, Presses universitaires de la Sorbonne, 20 , p. - 2 (Cultures et civilisations médiévales, 0 .
  • « L’iconographie de la frise continue des supports de coursière : têtes monstrueuses et chapiteaux habités dans la partie orientale », dans La cathédrale Saint-Pierre de Poitiers : enquêtes croisées, éd. C. ANDRAULT-SCHMITT, La Crèche, Geste éditions, 2013, p. 374-385.
  • « De l’archéologie du style à la rhétorique des formes : pour une nouvelle analyse des chapiteaux du rond-point de Cluny III », dans Effets de style au Moyen Âge. Actes du colloque organisé par le Centre Universitaire d’Études et de Recherches Médiévales (29-31 mai 2008), éd. C. CONNOCHIE-BOURGNE et S. DOUCHET, Aix-Marseille, Presses universitaires de Provence, 2012, p. 305-314 (Sénéfiance, 58).