Marine KISIEL

Fonction Conseillère scientifique

Structure Département des Etudes et de la Recherche (DER)

Docteur en histoire de l’art et conservatrice du patrimoine, Marine Kisiel est conseillère scientifique à l’INHA, rattachée au laboratoire InVisu (unité CNRS/INHA, USR 3103). 

Diplômée de l’Institut national du patrimoine en 2014, elle a consacré sa thèse à l’intérêt des peintres impressionnistes pour la décoration et le décoratif entre 1870 et 1895 (2016, sous la co-direction de Bertrand Tillier, à l’université de Bourgogne, et de Richard Thomson, à l’université d’Édimbourg ; à paraître, éd. Le Passage).

Conservatrice des peintures au château de Fontainebleau entre 2014 et 2016, elle a ensuite été conservatrice des peintures au musée d’Orsay, en charge des collections impressionnistes, de 2016 à 2020. Elle y a été co-commissaire des expositions Degas Danse Dessin (2017), Degas à l’Opéra (2019) et James Tissot. L’Ambigu moderne (2020), ainsi que de l’exposition Colours of Impressionism (hors les murs, National Gallery of Art, Singapour, et Art Gallery of South Australia, Adelaïde, 2017-2018).

Ses recherches portent sur l’articulation entre arts dits majeurs et mineurs, notamment autour de la question du décoratif et de l’ornement durant la période contemporaine, ainsi que sur le rapport des formes et des images au multiple et à leurs supports. À l’INHA, ses recherches se concentrent sur le mur – identité, fonction et polysémie.

Elle enseigne régulièrement à l’École du Louvre et à l’université Paris IV, et est membre du comité de rédaction de la revue Histoire de l’art.

Livres et catalogues d’exposition

-  Marine Kisiel, La Peinture impressionniste et la décoration, 1870-1895, Paris, Le Passage, 2020 (à paraître).

- Marine Kisiel, Paul Perrin et Cyrille Sciama (dir.), James Tissot. L’Ambigu moderne, catalogue de l’exposition du musée d’Orsay. Paris, co-édition Musée d’Orsay/RMN, 2020. Essai : « Opifex Mundi. James Tissot en fabricant d’images », p. 111-125 ; diverses notices.

-  Marine Kisiel, Comment regarder l’impressionnisme, Paris, Hazan, Guides Hazan, 2018.

-  Leïla Jarbouai et Marine Kisiel (dir.), Degas Danse Dessin. Un hommage à Degas avec Paul Valéry, catalogue de l’exposition du musée d’Orsay. Paris, co-édition Musée d’Orsay/Gallimard, 2017. Essai : « Le trait et l’esprit », p. 46-57.

-  Marine Kisiel et Paul Perrin, Colours of Impressionism, catalogue de l’exposition des musées de Singapour et d’Adelaïde. Coédition National Gallery of Singapore/Art Gallery of South Australia.

-  Marine Kisiel, avec une introduction historique de Bernard Hours, Le Dauphin, l’artiste et le philosophe. Autour de l’Allégorie à la mort du dauphin de Lagrenée l’Aîné, catalogue de l’exposition du château de Fontainebleau. Dijon, Faton, 2015.

-  Amélie Simier, assistée de Marine Kisiel, Jules Dalou, le sculpteur de la République. Catalogue des sculptures de Jules Dalou conservées au Petit Palais, Paris, Paris-Musées, 2013.

 

Articles et essais

-  « Caillebotte décorateur », in Gustave Caillebotte, impressionniste et moderne, catalogue de l’exposition de la fondation Gianadda, Martigny, 2020 (à paraître).

-  « From Canvases to Screens : Impressionism and Successive Emotions », in André Dombrowski (éd.), The Wiley Blackwell Companion to Impressionism, Oxford, Wiley Blackwell, 2020 (à paraître).

-   « Et vive donc la blanchisserie de fin en France ! », in Les Villes ardentes. Art, travail, révolte, 1870-1914, csatalogue de l’exposition du musée des Beaux-Arts de Caen. Caen, 2020, p. 32-43.

-  « Tissot and Degas. Contours of a Friendship », in James Tissot, catalogue de l’exposition des Fine Arts Museums de San Francisco. San Francisco, 2019, p. 246-251.

-  « “Un système unique de lignes” : le geste et l’espace chez Edgar Degas », in Le Dessin et les arts du spectacle : Le Geste et l’espace. Actes des rencontres internationales du Salon du dessin, t. II, Dijon, L’Échelle de Jacob, 2019.

-  « Renoir théoricien : le tableau comme ornement et son rapport au mur », Nouvelle Revue d’Esthétique, 2019/1, n°23, p. 55-67.

-  « Les tableaux en long de Degas, une singulière grammaire des formes », « Mise en scène et mise en toile : jeux d’espaces et de lumières », « De l’art d’écrire promptement la danse », trois essais, in Degas à l’Opéra, catalogue de l’exposition, Paris, Musée d’Orsay/RMN, 2019.

-  « La caricature politique sous la Monarchie de Juillet », in Paris romantique, catalogue de l’exposition du Petit Palais. Paris, Éditions Paris-Musées, 2019, p. 97-108.

-   Élise Dubreuil et Marine Kisiel, « Vénus, Sirènes, Méduse(s). Histoires naturelles et charmes océaniques », in Né(e)s de l’écume et des rêves. Les artistes et la mer,catalogue de l’exposition du musée d’art moderne André Malraux du Havre. Le Havre, Octopus-MuMa, 2018.

-   « La Danseuse n’est pas une femme qui danse. Mallarmé Méduses Mouvement », in Beaux-Arts Magazine, hors-série Degas Danse Dessin. Un hommage à Degas avec Paul Valéry. Paris, p. 38-45.

-   « Émile Friant graveur », in Émile Friant, le dernier naturaliste ?, Nancy,2016, catalogue de l’exposition du musée des Beaux-Arts de Nancy, 8 octobre 2016-30 janvier 2017.

-   « Fontainebleau sous la IIIe République : naissance d’un château-musée », in Fontainebleau, la vraie demeure des rois, Paris, Swan Editions, 2015 (ouvrage primé : 16e Prix du Livre d’art du Syndicat National des Antiquaires, 2016).

-  « Avant l’orage de Willem Hendrik Mesdag », in Van Gogh & Barbizon. Peintres français et néerlandais de la nature, Paris, Librairie des Musées/INHA, 2015.

-  « La peinture impressionniste et la décoration, 1870-1895 », Sociétés & Représentations, mai 2015, n°39, p. 257-288.

-  « Décoration impressionniste et grand décor : des visions contradictoires ? », L’Atelier, Bulletin de l’Association Le Temps d’Albert Besnard, second semestre 2013, n°8, p. 70-77.

-  « La gravure, un pan méconnu de l’art d’Émile Friant », Les Nouvelles de l’Estampe, mars 2011, n°235, p. 14-23.

-   « Émile Friant graveur, à travers le fonds d’estampes du musée des Beaux-Arts de Nancy », Péristyles, Cahiers des Amis du Musée des Beaux-Arts de Nancy, décembre 2010, n°35, p. 29-38.

 

Communications

-  « A Fragile Equilibrium. Of Degas’s Relationship to the Writing of Dance and the Translation of Movement », Chicago, CAA Congress 2020, 14 février 2020.

-  « Degas’s Early Portraits and Late Career Resonances », Boston, Museum of Fine Arts, seminar and symposium Degas’s Portraits, 8 novembre 2019.

-  « Monet’s Grandes décorations », Fort Worth, Kimbell Art Museum, symposium Monet. The Late Years, 15 juin 2019.

-  « Les Indépendants face à la paroi : la décoration impressionniste et son rapport au mur », Paris, INHA, journée d’étude Face au mur, 24 mai 2019.

-  « From Canvases to Screens: Impressionism and Successive Emotions », Philadelphia Museum of Art, 10th Anne d’Harnoncourt Symposium, Impressionism around the World, 12-13 avril 2019.

- « “Un système unique de lignes” : le geste et l’espace chez Edgar Degas », Paris, xive Rencontres internationales du Salon du Dessin, 27-28 mars 2019.

-  Synthèse de la journée d’étude « Ils ont continué Monet. La réception américaine des Nymphéas », Paris, musée d’Orsay, 31 mai 2018.

-  « Monet’s Rouen Cathedrals: Series and Screens, Decoration and Dream », colloque international Monet and Architecture, Londres, National Gallery, 27 et 28 avril 2018.

-  Co-organisation et conclusion de la journée d’étude L’impressionnisme face aux idées, Paris, INHA-Paris Sorbonne, 26 avril 2018.

-  « Trouer le mur ? Perceptions et expériences du regardeur dans la décoration impressionniste », VIIIe Congrès International de la Société des Études Romantiques et dix-neuviémistes, « L’Œil du XIXe siècle », Paris, fondation Singer-Polignac, 26-29 mars 2018.

-  « Renoir and McLean Cement: A Concrete Approach », colloque international Writing Impressionism Into and Out of Art History, 1874 to Today, Londres, Courtauld Institute, 3 et 4 novembre 2017.

-  « Le tableau comme ornement : Renoir théoricien et son rapport au mur », colloque international Ergon et Parergon.Arts décoratifs, arts appliqués, arts industriels : les beaux-arts et les autres, Nice, Université de Nice, 1er-2 février 2017.

-  « La décoration impressionniste : une ambition moderne au prisme d’un genre pluriséculaire », colloque international Portrait intérieur. Le musée imaginaire des impressionnistes, Rouen, musée des Beaux-Arts, 7 et 8 septembre 2016. 

-  « “Trois gestes, pour un monument qui doit exprimer une seule pensée, c'est deux gestes de trop” : autour du Triomphe de la République de Jules Dalou », journée d’étude Jules Dalou, le sculpteur de la République, Paris, musée du Petit Palais, 18 juin 2013.

-  « Valeurs de l’éphémère dans les tableaux en long d’Edgar Degas », Festival d’histoire de l’art, château de Fontainebleau, 2 juin 2013.

-  Organisation des journées d’étude Transversales, les journées doctorales du Centre Georges Chevrier à l’Université de Bourgogne ; introduction de la journée du 14 mars 2013, « Habiter l’espace : territoire(s) et délimitation(s) de soi ».

-  « Décors impressionnistes : créer pour quelle élite ? », conférence dans le cadre des Jeudis de l’Art, Paris, Institut Catholique, 28 mars 2013.

-  « Décoration impressionniste et grand décor : des visions contradictoires ? », journée d’étude Le grand décor à Paris, 1870-1900, Paris, INHA, 28 septembre 2012.

-  « Degas’s “tableaux en long”: a decorative entreprise? », Postgraduate Conference, Edinburgh, University of Edinburgh/Dovecot Studios, 25 mai 2012.

-  « Les Impressionnistes face à la décoration publique : des voies parallèles ? », journée d’étude internationale L’impressionnisme, actualité de la recherche, Université de Rouen, 30 septembre 2011.