Louise-elisabeth Queyrel

Fonction Chargé d’études et de recherche

Structure DER

Louise-Elisabeth Queyrel

Après une licence en histoire de l’art et archéologie à l’université de Paris Ouest Nanterre La Défense, Louise-Elisabeth Queyrel s’est intéressée lors de son mémoire de muséologie à l’Ecole du Louvre à la flore des chapiteaux gothiques du dépôt lapidaire de la cathédrale de Meaux : à leur contexte de création, à leur dépose au XIXe siècle et à leurs modalités de présentation. Son mémoire de master 2 à l’université de Heidelberg a été consacré à la diversitas des chapiteaux romans du cloître de Monreale en Sicile, interprétée au prisme de la présence/absence du roi normand Guillaume II.

En 2015, Louise-Elisabeth a débuté une thèse de doctorat en histoire de l’art médiéval sous la direction de Daniel Russo (université de Bourgogne) et de Matthias Müller (université de Mayence). S’inscrivant dans le prolongement de ses recherches sur les Normands en Sicile, sa thèse questionne les représentations sculptées et enluminées des souverains Hohenstaufen en Italie du Sud aux XIIe et XIIIe siècles. L’objectif est de dégager les modèles de pouvoir en jeu dans ces représentations, reflétant l’espace globalisé dans lequel elles ont été produites. Un deuxième versant s’attache à déceler les décalages et tensions existants au sein de ces images de pouvoir, porteurs de sens pour l’imaginaire médiéval.

Louise-Elisabeth participe au programme de recherche « Ontologie du christianisme médiéval en images ».