Johanna DANIEL

Fonction Chargée d’études et de recherche

Structure Département des Etudes et de la Recherche (DER)

Johanna Daniel est chargée d’étude et de recherche à l’INHA depuis octobre 2019. Elle travaille au sein de la Cellule d’Ingénierie documentaire sous la direction d’Antoine Courtin.

Diplômée du premier cycle de l’Ecole du Louvre et d’une licence d’Histoire de l’Université Paris X-Nanterre, elle s’est spécialisée dans le domaine de l’estampe occidentale. Son mémoire de quatrième année est consacré au rôle des images au sein de la bibliothèque de l’Ecole des Beaux-arts de 1863 à 1905, sous la direction de François-René Martin. Elle obtient le diplôme du deuxième cycle de muséologie de l’Ecole du Louvre en 2013 avec un mémoire portant sur la matrice d’estampe comme objet patrimonial, mené sous la direction de Cécilia Hurley-Griener.

Son intérêt pour la numérisation du patrimoine l’amène à intégrer le Master « Technologies numériques appliquées à l’Histoire » de l’Ecole nationale des Chartes, dont elle est diplômée en 2014, après un stage au sein du projet « Les guides de Paris » du Labex Les passés dans le Présent (Université Paris X-Nanterre) auprès d’Emmanuel Château.

De 2014 à 2019, elle développe une expérience professionnelle dans le domaine du numérique au service de la recherche et de la valorisation du patrimoine, d’abord comme chargée de projet numérique au sein d’un service d’archives départementales, puis comme consultante indépendante. Dans ce cadre, elle a notamment collaboré avec la Bibliothèque nationale de France, le Centre des Monuments nationaux et la TGIR Huma Num (CNRS). Elle a également été chargée d’enseignements autour du numérique à l’Ecole du Louvre, l’Ecole des Chartes, à l’Université de Reims (campus de Troyes) et à l’Université Paris-IV Sorbonne.

Doctorante à l’Université Lyon II Lumière et à l’Université de Montréal, elle prépare actuellement une thèse sur la « vue d’optique, une production européenne d’estampes semi-fines (1740-1830) » sous la direction de Sophie Raux et d’Emmanuel Château.