Logo Institut National d'Histoire de l'Art

Répertoire des tableaux italiens dans les collections
publiques françaises (XIIIe-XIXe siècles) - RETIF

Depuis 2001, sous la direction de Michel Laclotte, l’Institut national d’histoire de l’art établit un répertoire des tableaux italiens conservés en France dans les musées et les institutions publiques. Ce travail s’inscrit dans le cadre du vaste chantier consacré à l’histoire du goût, mis en œuvre par l’INHA et pour lequel a déjà été mis en ligne le Répertoire des peintures françaises des XVIIe et XVIIIe siècles en Allemagne (REPFALL).

Le travail consiste à localiser, identifier et documenter les tableaux, dont plus de 13000 sont actuellement recensés. Ce projet de longue haleine est mené avec la collaboration de la direction des musées de France (Inspection générale des musées, Centre de recherche et de restauration des musées de France), de la Réunion des Musées Nationaux, du département des Peintures du musée du Louvre, de la médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine, de l’Inventaire général du Patrimoine Culturel, ainsi que des conservateurs des musées concernés, des responsables nationaux, régionaux et départementaux des antiquités et objets d’art.

Pour chaque œuvre, l’accent est porté sur trois éléments : changements d’attributions, provenance et bibliographie sommaire. Des séances réunissent de manière régulière des spécialistes de la peinture italienne, universitaires, conservateurs ou chercheurs attachés au CNRS, français et étrangers. L’un des objectifs de la diffusion sur internet est d’amener les chercheurs à proposer de nouvelles identifications. Afin que ce répertoire devienne un véritable outil de travail dans leurs mains, exploitant la souplesse et la liberté de consultation qu’offre internet, chaque œuvre est illustrée par une reproduction. De la meilleure qualité possible, les clichés ont été choisis dans les différents fonds publics qui ont généreusement autorisé leur mise en ligne (musées, Réunion des Musées Nationaux, services régionaux de l’Inventaire, conservations des Antiquités et des Objets d’Art, C2RMF, conservations des Monuments Historiques, médiathèque de l’Architecture et du Patrimoine).

La première phase de mise en ligne, celle des régions Bretagne, Centre et Poitou-Charentes, a pu se faire grâce à la collaboration scientifique de nombreux spécialistes, en particulier Jean-Christophe Baudequin, Sylvie Béguin, Arnauld Brejon de Lavergnée, Roberto Contini, Philippe Costamagna, Pierre Curie, Jean-Pierre Cuzin, Andrea De Marchi, Francesco Frangi, Thomas Grenon, Jean Habert, Michel Hochmann, Judith Kagan, Stéphane Loire, Sergio Marinelli, Catherine Monbeig-Goguel, Alessandro Morandotti, Jean-Daniel Pariset, Gianni Romano, Pierre Rosenberg. En outre, Mylène Allano pour la Bretagne, le docteur Henri Roy pour le Poitou-Charentes et Marion Lagrange pour les peintures italiennes du XIXe siècle dans les musées français ont offert à l’INHA les résultats de leurs recherches.

Une deuxième phase de mise en ligne s’est achevée en mars 2009, celle des régions Nord-Pas-de-Calais et Pays-de-Loire (à l’exception de la Loire-Atlantique). Pour le Nord-Pas-de-Calais, Françoise Baligand a pris en charge le travail sur le terrain. Une troisième phase est en cours de préparation, celle du département de la Loire-Atlantique et celles de la Basse et de la Haute-Normandie.

Sous la direction du conseiller scientifique responsable du programme « Histoire du goût », contribuent à cette enquête les pensionnaires scientifiques, les chargés d’études et de recherche, les boursiers Singer-Polignac et de la Compagnia di San Paolo, les moniteurs-étudiants, les stagiaires et les personnalités françaises et italiennes invitées à l’INHA, notamment grâce à l’aide de la Fondation de France.

- Équipe actuelle

Chantal Georgel (conseillère scientifique), Nathalie Volle (pensionnaire), Matteo Gianeselli (chargé d’études), Michal Litwinowicz (stagiaire).

Anciens membres de l’équipe
Mylène Allano (boursière Singer-Polignac), Maria-Clara Anastasio (stagiaire), Agnès Barbier (stagiaire), Olivier Bonfait (conseiller scientifique), Bénédicte Bonnet-Saint-Georges (stagiaire), Marion Boudon-Machuel (conseillère scientifique), Sarah Boyer (chargée d’études), Silvia Davoli (boursière San Paolo), Jérôme Delaplanche (boursier Singer-Polignac), Johanna Delaunai (stagiaire), Francesco Fabris (boursier Leonardo da Vinci), Cyril Gerbron (stagiaire), Caroline Guibert (chargée d’études), Chiara Marin (stagiaire), Léo Minois (moniteur-étudiant), Valeria Motta (bousière Leonardo da Vinci), Christian Omodeo (chargé d’études), Emmanuelle Opigez (chargée d’études), Eric Pagliano (pensionnaire), Natacha Pernac (stagiaire), Silvia Piretta (boursière San Paolo), Véronique Plotard (stagiaire), Neville Rowley (stagiaire), Philippe Sénéchal (conseiller scientifique), Mickaël Szanto (chargé d’études).

Pour toutes question, suggestions ou remarques concernant la base de données, veuillez remplir le formulaire en cliquant ici

Pour plus d’information, voir :

  • Les Nouvelles de l’INHA, novembre 2002, 11/12, p. 8-10 ;
  • Michel Laclotte, « Une enquête de l’Institut national d’histoire de l’art : les peintures italiennes des collections publiques françaises », Histoire de l’art, n° 58, 2006, p. 9-12 ;
  • le texte de Michel Laclotte, juin 2008, en document associé.