Logo Institut National d'Histoire de l'Art

Le musée des Monuments français d’Alexandre Lenoir : histoire et collections

Le musée des Monuments français (1795-1816), créé et dirigé par Alexandre Lenoir à la fin de la Révolution française et sous le Premier Empire, a joué un rôle considérable dans l’histoire des musées, des collections et du goût. Imposteur ou précurseur, Alexandre Lenoir est un personnage qui, aujourd’hui encore, ne laisse pas indifférent, et son musée a toujours d’importantes résonances dans le public.

Le musée des Monuments français, ainsi appelé en donnant au mot “ monuments ” la valeur de témoignage du passé, s’inscrit dans le mouvement des antiquaires français du XVIIIe siècle, tels Gaignières ou Montfaucon. Il constitue l’évolution tout à fait originale d’un des dépôts provisoires nationaux créés par la Révolution française à la suite de la confiscation des biens du clergé, puis de la noblesse, pour y recueillir les œuvres d’art mises à la disposition de la nation. Ce dépôt, destiné aux œuvres parisiennes, se trouvait dans un ancien couvent du XVIIe siècle, les Petits-Augustins, sur la rive gauche de la Seine à Paris. Alexandre Lenoir, nommé au départ simple garde du lieu, s’attache très vite à faire démonter avec soin les sculptures destinées à son dépôt, qui abrite aussi des tableaux et des objets d’art. Pendant l’été et l’automne 1793, il parvient à éviter la destruction totale de nombreux tombeaux royaux et princiers de l’abbaye de Saint-Denis, et les fait transporter au dépôt. Progressivement, Alexandre Lenoir se concentre sur les sculptures et ensembles sculptés, dans le but d’écrire une sorte d’histoire monumentale de la France, aménageant les différents espaces de l’ancien couvent en salles consacrées aux XIIIe, XIVe, XVe, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, et complétant cette séquence par la création d’un jardin Élisée, où sont mis en valeur les tombeaux et mémoriaux d’hommes illustres. Œuvrant avec les matériaux dont il disposait, il ne reculait pas devant la réunion d’éléments composites, pour évoquer tel ou tel personnage célèbre de l’histoire de France. De 1795 à 1815, pendant vingt ans, son établissement, devenu le musée des Monuments français, fait évoluer ses présentations, édite des catalogues et diffuse, par la gravure, des reproductions de ses œuvres phares. Il connaît un grand succès auprès du public, qui vient de toute l’Europe le visiter.

En rivalité avec le musée du Louvre voisin, qui constitue un panorama de l’art universel, et avec les partisans du maintien des œuvres dans les lieux auxquels elles étaient initialement destinées, Alexandre Lenoir, qui avait su évoluer avec habileté, au gré des changements politiques sous la Révolution et le Premier Empire, voit la suppression de son musée prononcée sous la Restauration, dès 1816. Les tombeaux provenant de Saint-Denis et des églises parisiennes y retournent pour la majeure partie. Les autres œuvres sont réparties vers le musée de Versailles ou vers la galerie d’Angoulême du Louvre, le premier noyau du département des Sculptures du musée du Louvre, tandis que certains ensembles, plus monumentaux, demeurent sur place, dans les bâtiments qui accueillent désormais l’École des Beaux-Arts.

A l’heure où la réflexion est engagée sur les liens entre les institutions muséales, l’histoire, l’histoire des arts et nos contemporains, à la lumière des études menées depuis la décennie 1980 sur le musée des Monuments français, l’Institut national d’histoire de l’art et le musée du Louvre ont souhaité reprendre l’étude de cette institution si originale et de ses collections, dans une double perspective d’inventaire et d’histoire culturelle.

Le recensement et l’identification des quelques centaines d’œuvres répertoriées par les différents catalogues du musée des Monuments français constitue le premier but du programme : à terme, une base de données illustrée réunira toutes les œuvres et ensembles, existants ou disparus, en renvoyant aux catalogues successifs du musée, en analysant les attributions, identifications et provenances, selon l’interprétation d’Alexandre Lenoir et selon la critique actuelle.

Une première journée d’études a eu lieu, le jeudi 17 novembre 2011, sur le thème : le musée des Monuments français et la construction de l’histoire.

La deuxième est programmée le 15 novembre 2012, sur le thème le musée des Monuments français et l’exposition de l’histoire.

Une troisième journée d’études, en 2013, et un colloque, en 2014, sont prévus.

Comité d’orientation scientifique :

  • Basile BAUDEZ, maître de conférences à l’université de Paris-Sorbonne, Centre André Chastel
  • Geneviève BRESC-BAUTIER, conservateur général chargée du département des Sculptures, musée du Louvre
  • Marie-Claude CHAUDONNERET, chercheur habilité à diriger des recherches, Centre André Chastel, université Paris-Sorbonne
  • Jean-Philippe GARRIC, conseiller scientifique pour l’histoire de l’architecture à l’Institut national d’histoire de l’art
  • Cécilia GRIENER-HURLEY, chargée d’enseignement à l’université de Neuchâtel et à l’École du Louvre
  • Pascal GRIENER, professeur à l’université de Neuchâtel
  • Christine LANCESTREMERE, conservateur au musée des Monuments français, Cité de l’Architecture
  • Jean-Michel LENIAUD, directeur de l’Ecole nationale des chartes
  • Pierre-Yves LE POGAM, conservateur en chef, département des Sculptures, musée du Louvre
  • Alexandre MARAL, conservateur chargé des sculptures, château de Versailles et musée de l’histoire de France
  • Dominique POULOT, professeur à l’université de Paris I-Panthéon-Sorbonne, président de la section Histoire de l’art et archéologie, au Comité des travaux historiques et scientifiques
  • Roland RECHT, professeur au collège de France
  • Philippe SÉNÉCHAL, directeur des études et de la recherche à l’Institut national d’histoire de l’art
  • Emmanuel SCHWARTZ, conservateur à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts
  • Élisabeth TABURET-DELAHAYE, conservateur général du patrimoine, directeur du musée de Cluny, musée national du Moyen Âge
  • Thierry ZIMMER, conservateur en chef du patrimoine, chargé d’inspection des objets mobiliers, Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France

Responsable du programme : Béatrice de CHANCEL-BARDELOT, conservateur en chef, pensionnaire à l’Institut national d’histoire de l’art

Paris, musée du Louvre, département des Peintures, RF 2003, Alexandre Lenoir, peint par Jacques-Louis David
Paris, église Saint-Roch, la Nativité, François Anguier.
Paris, musée du Louvre, département des Sculptures, MR 1581, la Fontaine de Diane.
Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5279.73 recto, Jardin élysée, musée des Monuments français, par Jean-Baptiste Vauzelle
Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, RF 5279.19, recto, salle du XIIIe siècle par Jean-Baptiste Vauzelle
Pages de la Description… du musée des Monuments français… ornée de gravures, publiée par Alexandre Lenoir à partir de 1800
buy cheap ketasma buy armodafinil canada order urimax http://www.afriscope.fr/?buy=946175 purchase norvasc http://www.afriscope.fr/?buy=278109 buy generic amlodac in india amorphous fluticasone compare nexium in united states ciprofloxacin antibiotic 500mg in uk caberlin usa nuvigil 120 mg adderall mg buy cheapest calutide more info about generic tadalista tadaga 40mg http://www.afriscope.fr/?buy=83457 clomiphene azithromycin oral wellbutrin sr aurogra pills buy xenical 120 mg online bupropion 100 mg http://www.afriscope.fr/?buy=140589 buy iressa 250mg http://www.afriscope.fr/?buy=657212 penegra cheap doxycycline http://www.afriscope.fr/?buy=486568 buy modafinil 200mg buy fluticasone propionate nasal spray in united states qutipin lowest price atomoxetine buy zithromax generic enalapril 100mg low price generic drug for voltaren diflucan canada modalert for sale on line buy letrozole online buy cabergoline in mexico pakistan sustanon pharmatec generic amlodac http://www.afriscope.fr/?buy=737267 http://www.afriscope.fr/?buy=139330 http://www.afriscope.fr/?buy=902373 atorvastatin generic buy flonida without a prescription in mayami more info about norvasc cheap buy prednisolone 5mg in mayami http://www.afriscope.fr/?buy=339794 azithromycin with no prescription buy lumigan in canada tadasoft lowest price