Des drôleries gothiques au bestiaire de Pisanello. Le Bréviaire de Marie de SavoieAnne Ritz-Guilbert

Milan 1434, un précieux bréviaire franciscain est copié et peint probablement à la demande du duc de Milan, Filippo Maria Visconti, puis de son épouse, Marie de Savoie, fille du duc Amédée VIII. Ce somptueux livre est orné d'une iconographie parfois étrange mêlant les thèmes religieux et profanes, animée par la présence de joyeux putti et d'animaux majestueux. Ces peintures ont été réalisées par un peintre installé en Lombardie, le Maître des Vitae Imperatorum, et ses collaborateurs.

Ces figures ont une histoire, elles circulent, se transmettent, se copient, s'élaborent, d'un carnet de dessins bergamasque au bestiaire créé par Pisanello, en passant par des motifs connus dans le Nord de la France ou à Milan… Caille et criquet, putto et oiseau aquatique, tout comme l'univers de ce que l'on appelle les drôleries, emportent l’œil en marge du texte et dans les arcanes de l’œuvre enluminée.

Anne Ritz-Guilbert, docteur en histoire de l'art, est chargée de mission à l'École du Louvre et chargée de conférence à l'École pratique des hautes études. Ses recherches portent sur l'historiographie médiévale et la collection de l'antiquaire du XVIIe siècle François-Roger de Gaignières. Elle est l'auteur de nombreuses études sur l'enluminure et co-auteur du Catalogue des manuscrits médiévaux de Chambéry (CNRS-Brepols, 1998).

Avant-propos de Michel Pastoureau. Préface de François Avril.

© CTHS / INHA, 2010
384 p., 33 €
ISBN : 9782735507191

Voir des extraits de l'ouvrage en ligne.