Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne

Université Paris I

Adresse

13, rue de la Sorbonne75257 PARIS  05ParisÎle-de-France

Téléphone

01 40 46 30 27

administ@biu.sorbonne.fr

Site établissement

http://www.sorbonne.fr

Type d'établissement

Universitaire

Public

  • Enseignants-chercheurs
  • Etudiants (niveau recherche)

Historique

L'origine et la fondation de la bibliothèque de la Sorbonne date de 1762, mais elle ouvre pour la première fois ses portes au public le 3 décembre 1770 sous le nom de bibliothèque de l'Université de Paris. Elle occupe les galeries Fouquet et Harlay de l'ancienne bibliothèque du collège Louis-le-Grand dont les Jésuites ont été expulsés en 1763. La bibliothèque de l'ancienne Sorbonne (1823-1897): dans l'ancienne Sorbonne, reconstruite au début du 17e siècle à l'initiative du cardinal de Richelieu par l'architecte Jacques Lemercier, la bibliothèque de l'Université est assez mal installée dans une suite de salles situées au 4e étage des ailes nord et ouest du bâtiment et non dans la galerie où se trouvait la bibliothèque du collège. Elle végète pendant une vingtaine d'années. La bibliothèque de la nouvelle Sorbonne (1897 à nos jours): la vétusté des locaux de l'ancienne Sorbonne, remaniée au début du 19e siècle pour accueillir l'Université, est telle qu'il est décidé de la reconstruire. Les travaux, dirigés par l'architecte Henri-Paul Nénot s'étalent de 1885 à 1901. La nouvelle bibliothèque est inaugurée le 29 décembre 1897. Elle comprend 3 grands espaces: une salle de lecture (60x14m) offrant 264 places ; 2 magasins de 5 étages, dévolus l'un aux lettres, l’autre aux sciences ; un ensemble de petites pièces ouvrant sur un long couloir et abritant la salle des professeurs, la salle des périodiques, la réserve des manuscrits et des bureaux. Elle s'avère pourtant très vite trop petite. En 1930, les spacieux fauteuils de la salle de lecture sont remplacés par des sièges plus étroits, ce qui permet d'accueillir en même temps 400 lecteurs. En 1932, les magasins sont surélevés de 3 étages chacun. De 1972 à 1977, un 3e magasin (surmonté d'une salle des catalogues et d'une salle de consultation de la réserve) est construit en sous-sol tandis que la bibliothèque se voit attribuer les locaux de l'ancien musée de géologie (actuelle salle Saint-Jacques), ceux de l'ancien laboratoire de biologie génétique et de l'ancien institut d'études indiennes (transformés en magasins). Durant cette période, la bibliothèque change à nouveau de nom. Redevenue bibliothèque de l'Université de France en 1861, elle devient par décret du 28 juin 1910 section des lettres et sciences de la bibliothèque de l'Université de Paris (formée de la réunion des bibliothèques des facultés et de la bibliothèque de Sainte-Geneviève)et prend le nom de bibliothèque de l'Université de Paris à la Sorbonne, vite abrégée en bibliothèque de la Sorbonne. Elle connaît également divers statuts. Le dernier d'entre eux fait de la bibliothèque de la Sorbonne une bibliothèque interuniversitaire relevant des universités de Paris I, III, IV, V et VII et rattachée pour sa gestion à l'Université de Paris I.

Collections numérisées

Accès à distance

Domaines

  • Archéologie
  • Beaux-arts

Collections

  • Documents audiovisuels : Autres documents audiovisuels
  • Documents iconographiques : Autres documents iconographiques
  • Documents patrimoniaux : Archives
  • Documents patrimoniaux : Autres documents patrimoniaux
  • Documents patrimoniaux : Dessins
  • Documents patrimoniaux : Estampes
  • Imprimés courants : Monographies
  • Imprimés courants : Périodiques

Historique des collections

Les collections lors de l’ouverture de 1770 contiennent alors 20000 volumes provenant de 4 ensembles : - La bibliothèque personnelle de Jean-Gabriel Petit de Montempuis, janséniste notoire et ancien recteur de l’Université de Paris, léguée en 1762(5000 volumes). - La bibliothèque du collège des Jésuites, attribuée en 1764 à l'université qui en conserve 10 000 volumes et vend le reste. - Les livres de 28 collèges parisiens, supprimés en 1764 et réunis en une nouvelle institution reprenant le nom et les bâtiments du collège Louis-le-Grand (3000 volumes). - Les livres achetés de 1766 à 1770 (1700 volumes)par le bibliothécaire. Jusqu'à la Révolution, elle est ouverte 3 jours par semaine, non seulement aux étudiants et aux professeurs, mais au public en général. Elle achète régulièrement des livres et compte 31000 volumes en 1791. Appelée bibliothèque des lycées de Paris en 1802, elle devient bibilothèque de l'Université de France en 1808. Elle quitte en 1823 les bâtiments du collège Louis-le-Grand pour s'installer dans ceux de l'ancien collège de Sorbonne supprimé par la Révolution. En 1844, l'arrivée de Philippe Le Bas à la tête de l'établissement(qu'il dirige jusqu'en 1860) marque ce qui peut être considéré comme la 2e fondation de la bibliothèque, appelée officiellement et pour la 1ere fois, de 1846 à 1861, bibliothèque de la Sorbonne: divisée en 5 départements, celle-ci est maintenant ouverte tous les jours ( sauf dimanches et jours fériés); les livres sont redistribués selon un nouveau cadre de classement ; une véritable politique documentaire est élaborée, poursuivie par Léon Renier qui dirige l'établissement de 1860 à 1885. Les collections s'enrichissent rapidement: 39451 volumes en 1846, 77500 volumes en 1867, 300000 volumes en 1885. La politique documentaire élaborée par Philippe Le Bas est poursuivie et précisée. La bibliothèque s'attache à constituer un important fonds de périodiques français et étrangers et achète de nombreux ouvrages étrangers (50% des acquisitions depuis le début du siècle). Elle compte 1 000 000 de volumes en 1936. Elle en abrite environ 3 000 000 en 1997 malgré le transfert à Jussieu, en 1970, du fonds scientifique récent (ouvrages postérieurs à la seconde guerre mondiale pour la plupart).

Fonds particuliers

Bibliothèque Victor-Cousin. le fonds initial contenait environ 16000 volumes, dont:# - collection d'ouvrages sur l'histoire du XVIIe siècle. - collection de manuscrits, d'estampes et de livres précieux (XVe-XVIIIe siècle). - papiers de Victor-Cousin - manuscrits et imprimés du dernier duc de Richelieu (légués en 1934) Bibliothèque de géographie: - ouvrages scientifique et technique (siège du Centre d'acquisition et de diffusion de l'information scientifique et technique, (CADIST), depuis 1989)

Pôles d’excellence

sciences humaines ; histoires des civilisations sur l'Antiquité, le Moyen-âge , l'époque moderne

Sujets couverts

archéologie ; histoire de l'art ; sciences humaines

Périodes couvertes

Toutes périodes

Aires géographiques

Europe ; Bassin méditérranéen

Publications

Oouvrages, revues documents pédagogiques, catalogues d'expositions, bibliographies, guide du lecteur.