Prix Marc de Montalembert

La Fondation Marc de Montalembert et l’Institut national d’histoire de l’art se sont associés pour l’attribution du Prix Marc de Montalembert d’un montant de 8 000 euros. Ce prix soutient l’achèvement d’un travail de recherche qui contribue à une meilleure connaissance des arts et de la culture du monde méditerranéen. La Fondation Marc de Montalembert offre en outre au lauréat la possibilité de séjourner à son siège à Rhodes, en Grèce.

Pour être éligibles, les candidat(e)s doivent être né(e)s dans un pays riverain de la Méditerranée, ou en avoir la nationalité, avoir moins de 35 ans à la fin de l'appel à candidatures et être titulaires d’un doctorat ou en avoir le niveau.

La mise en œuvre du projet du lauréat s'étend sur une durée d’un an, commençant par un séjour d’un mois à Paris, en tant que chercheur accueilli à l’INHA. Elle s’achève par un deuxième séjour à Paris durant lequel les résultats feront l’objet d’une présentation publique. Le lauréat bénéficie de l’appui d’un conseiller scientifique de l’INHA. Les résultats de la recherche sont publiés et diffusés, avec le concours de l’INHA.

Les lauréats

  • 2015 : Joana Barreto, "Naples, carrefour artistique entre Occident, Afrique et Orient".
  • 2014 : Allegra Iafrate, "Le Trône errant du roi Salomon : étude d'un symbole culturel partagé en Méditerranée médiévale".
  • 2013 : Silvia Armando, "Art et archéologie du monde méditerranéen médiéval à travers la correspondance et les archives photographiques de Ugo Monneret de Villard".
  • 2012 : Ridha Moumni, "Quêtes Carthaginoises: La redécouverte de Carthage et sa réception dans la régence de Tunis".
  • 2011 : Belisa Muka, "Les terres cuites de type grec en Illyrie méridionale et en Épire du Nord".
  • 2010 : Chara Kolokytha, "L’éditeur Tériade et la revue Verve : un intellectuel d’origine grecque au cœur de la modernité".