Transferts et circulations artistiques dans l'Europe de l'époque gothique (XIIe-XVIe siècles)Programme clos (2009-2013)

Atlas catalan, 1375. BNF, département des Manuscrits, MSS.ESP.-30.

Ce programme associe, depuis 2009, l'INHA, l’université de Toulouse 2 – Le Mirail et l’université de Liège.

Le programme de recherche Transferts et circulations artistiques dans l’Europe de l’époque gothique (XIIe-XVIe siècle) est financé d'une part par les institutions participantes et d'autre part par la Ville de Paris (programme Emergence(s)). Il a pour vocation d’interroger les déplacements d’artistes, d’œuvres, de techniques et de savoir-faire dans l’Europe médiévale, et d’analyser les effets produits par ces circulations sur l’histoire sociale, culturelle ou artistique des espaces concernés.

Cette mobilité en Europe au Moyen Âge, dont le constat a déjà été établi, constitue un objet de recherches pour les historiens de l’art depuis plusieurs années. Cependant, les questions soulevées par ces déplacements dépassent le simple repérage du parcours des hommes ou des œuvres. Leur analyse à travers la notion de transferts artistiques – elle-même reprise de la notion de transferts culturels et impliquant un déplacement d’une aire culturelle à une autre – permet d’appréhender ces circulations humaines et matérielles dans le rapport dynamique et dialectique qu’elles entretiennent avec leurs milieux d’accueil et de réception.

 

Responsables du programme

  • Jacques Dubois, maître de conférences, université Toulouse 2 – Le Mirail
  • Jean-Marie Guillouët, maître de conférences, université de Nantes, conseiller scientifique (2008-2012)
  • Benoît Van den Bossche, professeur, université de Liège, Centre TRANSITIONS (département de Recherches sur le Moyen Âge tardif et la première modernité)

Équipe INHA

  • Jean-Marie Guillouët, conseiller scientifique, responsable du programme (2008-2012)
  • Aurélia Cohendy, chargée d’études et de recherche (2011-2012)
  • Annamaria Ersek, chargée d’études et de recherche (2010-2014)
  • Tania Levy, chargée d’études et de recherche (2008-2012)
  • Judith Soria, chargée d’études et de recherche (2007-2012)

Collaborateurs

  • Benoît Van den Bossche, professeur, université de Liège, Centre TRANSITIONS (département de Recherches sur le Moyen Âge tardif et la première modernité)
  • Maddalena Bellavitis, université de Padoue, chercheur invité (décembre 2010)
  • Maria Alessandra Bilotta, université d’Avignon, chercheur invité (janvier-mars 2011)
  • Sylvain Demarthe, université Montpellier 3, chargé de documentation et coordonateur de projet (mars 2010- février 2011)
  • Jacques Dubois, maître de conférences, université Toulouse 2 – Le Mirail
  • Vinni Lucherini, université de Naples, chercheur invité (octobre-décembre 2010)

Réseau de référents nationaux

  • Michele Bacci, université de Sienne
  • Klára Benešovská, Institut d’histoire de l’art de République Tchèque
  • Sophie Cassagnes-Brouquet, université  Toulouse 2 – Le Mirail
  • Laura Cavazzini, université de Messine
  • Joan Domenge i Mesquida, université de Barcelone
  • Pedro Flor, université Aberta de Lisbonne
  • Ivan Gerát, Institut d’histoire de l’art de Slovaquie
  • Michael Grandmontagne, Forschungskreis « Kunst des Mittelalters »
  • Javier Ibáñez Fernandez, université de Saragosse
  • Miljenko Jurkovic, université de Zagreb
  • Tobias Kunz, Bodemuseum Berlin
  • Anna Maria Migdal, université Lumière Lyon 2
  • Marc Carel Schurr, université Pierre-Mendès-France Grenoble
  • Béla Zsolt Szakács, université catholique Péter Pázmány de Budapest
  • Michele Tomasi, université de Lausanne

Partenaires

  • Université de Liège
  • Ville de Paris
  • Université Toulouse 2 – Le Mirail, FRAMESPA (France méridionale et Espagne : histoire des sociétés du Moyen Âge à l'époque contemporaine)

Base de données

Répertoire réalisé à partir de données prosopographiques des artistes « exogènes » dans l’Europe gothique du XIIe au XVIe siècle. En tenant compte de l’ensemble de la production artistique médiévale, il rassemble les artistes documentés (sources, inscriptions…), ainsi que les artistes anonymes, mais connus à travers un regroupement stylistique de leurs œuvres et un nom de convention ayant pu travailler hors de leur aire artistique d’origine. Ces informations sont issues de l’exploitation de bases généralistes déjà constituées (Allgemeines Künstler Lexikon/AKL, par exemple), du dépouillement par un réseau de correspondants européens (enseignants, chercheurs, doctorants) des différents catalogues et dictionnaires prosopographiques nationaux ainsi que du dépouillement de sources d’archives inédites.

Publication

Jean-Marie Guillouët, « Les transferts artistiques : un outil opératoire pour l'histoire de l'art médiéval ? », Histoire de l'art, Interactions et transferts artistiques, n°64, avril 2009, p. 17-25.

Télécharger l'article (PDF)

Journées d'étude

– Les transferts techniques et technologiques dans l'Europe gothique, 13 décembre 2010, organisée par l'INHA, à l'INHA. 

Programme de la journée d'études (PDF)

Accéder au Podcast

 Les aspects socioprofessionnels des transferts artistiques, 2 décembre 2011, co-organisée par l'INHA, à Toulouse.

Programme de la journée d'études (PDF)

Accéder au Podcast

 Les transferts iconographiques et stylistiques à l'époque gothique, 16 novembre 2012, co-organisée par l'INHA, à Liège.

Programme de la journée d'études (PDF)