Partenariat entre la Terra Foundation for American art et l'INHAProgramme d’enseignement et de recherche sur l’histoire de l’art américain

Edward Hopper, People in the Sun, 1960, huile sur toile (102, 6 x 153, 4 cm), Smithsonian American Art Museum, Washington

Le partenariat entre la Terra Foundation for American art et l'INHA permet d'accroître les échanges entre les chercheurs et les enseignants français et américains.

L’INHA et la Terra Foundation ont mis en place un ambitieux programme qui permet à un post-doctorant d’enseigner en France afin de favoriser un enseignement dispensé en anglais sur l’histoire de l’art américain et les échanges transatlantiques, et de structurer un champ de recherches correspondant. Un consortium d’accueil est constitué sur concours auprès d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Le consortium lauréat associé aux deux partenaires institutionnels organise les modalités de recrutement du post-doctorant.

Sous la direction scientifique de Larisa Dryansky, conseillère scientifique pour le domaine Histoire de l’art contemporain XXe-XXIe siècles à l’INHA, larisa.dryansky @ inha.fr

 

Année universitaire 2015-2016

Équipe INHA

Larisa Dryansky, conseillère scientifique, responsable du programme.

Collaborateurs

Consortium lauréat 2013-2016 :

  • L’université Paris-Diderot Paris 7 [Laboratoire de recherches sur les cultures anglophones (LARCA EA 4214)],
  • l’université Paris-Ouest Nanterre-La-Défense [Département d’histoire de l’art et d’archéologie (U.F.R. S.S.A.)],
  • l’université François-Rabelais de Tours [Equipe d’accueil InTRu (Interaction Transferts Ruptures artistiques et culturels, EA 6301]]
  • François Brunet, professeur en art et littérature des États-Unis, université Paris Diderot. Contact : francois.brunet @ univ-paris-diderot.fr
  • Christian Joschke, maître de conférences en histoire de l’art contemporain, université Paris Ouest Nanterre La Défense.
  • France Nerlich, maitre de conférences en histoire de l’art contemporain, université François-Rabelais Tours.

Post-doc lauréat 2016 :

  •  Emily Burns, Auburn University, Alabama (Projet de recherche : Innocence Abroad: The Construction and Marketing of an American Artistic Identity in Paris, 1880-1910)
    Séminaire de Emily Burns, Art and Society: Cultural Nationalism and Genres of Painting in British, American, and Australian art, 1750-1970
    This seminar examines the interconnected relationship between nationalism and artistic practice in the Anglo tradition, focusing on Great Britain, the United States, and Australia. We will explore how certain genres of painting—in particular portraiture and landscape—were appropriated and resituated within nationalist discourses by artists and critics. We will also consider how artistic styles in these national contexts were often defined in complex dialogue with other national schools, in particular the French tradition. After a discussion of the theoretical underpinnings of nationalism and cultural studies, we will consider individual case studies that suggest how art and changing ideas of national character are mutually constituted. In the process, we will consider how national stereotypes are often defined dialectically through what we call “cultural politics,” in constant interchange and refraction with other cultures.
    Les séances du séminaire se tiennent à la Terra Foundation for American Art, 121, rue de Lille, 75007 Paris, les jeudis de 12 h 30 à 14 h 30, dans la salle des conférences (premier semestre de l’année universitaire 2015-2016)

Post-doc lauréat 2013-2015 :

  • Sarah Archino, University of New York (research project : Constructiong American Identity : Anarchism and the Vernacular)

Professeurs invités

  • 2014 : Jennifer Greenhill, Assistant Professor of Art History, Criticism + Interpretive Theory, university of Illinois at Urbana-Champaign (research project : The Commercial Imagination: American Art on Demand, 1900-1950)
  • 2015 : Wendy Bellion, Associate Professor of Contemporary Art History, University of Delaware (research project : What Statues Remember: Iconoclasm and Ritual in New York City)

Partenaires

  • Université François-Rabelais Tours
  • Université Paris Diderot
  • Université Paris Ouest Nanterre La Défense
  • Terra Foundation for American Art

Journées d’études

  • Funny Papers, le 27 mars 2014, organisée par l'INHA, à l'INHA.

Programme de la journée d'études (PDF)

  • Effacer, remplacer, omettre, nier. La négation dans l'art américain,le 1er avril 2015, à l'INHA.

Programme de la journée d'études (PDF)

Conférences

  • Jennifer Greenhill, Flip, Linger, Glide: The Movements of Magazine Pictures and Their Publics, c. 1915, le 13 mai 2014, organisée par l'INHA, à l'INHA.
  • Wendy Bellion, The Afterlife of Iconoclasm : Destruction and Surrogation in 19th Century New York, le 31 mars 2015, à l'INHA.
  • Intervention d’Emily Burns dans le cadre du séminaire de master de France Nerlich sur la formation artistique transnationale, le 8 décembre 2015, 14h30, université François-Rabelais, Tours.
  • Intervention d’Emily Burns dans le cadre d’un workshop sur l’insertion professionnelle en histoire de l’art, 5 janvier 2016, 14h30, université François-Rabelais, Tours.
  • Emily Burns, An Architecture of Emptiness:  Edward Hopper's Paris Paintings, 19 avril 2016, 17h-20h, dans le cadre du séminaire de méthode « Imaginaires de la ville » du laboratoire InTRu, université François-Rabelais, Tours.