Arts décoratifs, design et culture matérielle

Le domaine de recherche Arts décoratifs, design et culture matérielle, soumet à l’examen des collections d’objets, des sources bibliographiques et des outils méthodologiques susceptibles d’intéresser l’étude des arts décoratifs, du design et du vêtement.

L'intitulé donné en 2013 à ce domaine de recherche  correspond à une réorientation du domaine  "L'Art par-delà les beaux-arts",  lui-même introduit dans l'organigramme de à l'INHA en 2009. La redéfinition du domaine a notamment donné lieu au catalogage et à la numérisation  des six cent cinquante recueils d'ornement des collections Jacques Doucet.

La nouvelle appellation précise le champ de l'étude : un vaste ensemble de productions et d'objets, allant de la période moderne jusqu'à nos jours, dont la diversité, l'évolution et les métamorphoses relèvent d'une multiplicité de facteurs. Si les recherches de  mise en œuvre d'un matériau spécifique, les rapports entre culture savante et culture populaire,  la distinction entre original et copie, entre luxe et bon marché, les liens entre  modèle et exécution, les rapports entre machinisme et travail artisanal, se sont de tous temps posés, en revanche les réponses apportées sont distinctes, sinon divergentes, en fonction du lieu et de l'époque qui se sont appliqué à les résoudre. Prendre en considération les logiques productives, les stratégies commerciales de tel ou tel système à un moment  et dans une aire donnés participera de l'examen de la discipline.

Le domaine s'ouvre au design et à son histoire, des premières réflexions critiques relatives à la recherche de la conciliation entre création artistique et  monde industriel à l'émergence et à la consécration d'une esthétique spécifique.

Philippe Thiébaut, conseiller scientifique, responsable du domaine (2013-2017)

Programmes en cours

Programmes clos

    • Le tableau vivant : performance de la présence

      Julien Valou de Villeneuve, Étude d’après nature : nu, 1855, photographie,  BnF, département des Estampes. D.R.

      Pratique « para-artistique », le tableau vivant est communément défini comme un arrangement de personnes vivantes reproduisant une composition artistique (peinture, sculpture, estampe ou scène littéraire).

    • Archives du Festival international d'art lyrique et de musique d'Aix-en-Provence (1948-1973)

      Orfeo ed Euridice, direction : Karl Ristenpart, mise en scène de Jean Meyer, décors de Jean-Denis Malclès, 1955 © Collection Ely

      Ce programme de recherche a eu pour but l'étude de l'un des fonds les plus remarquables conservés en France dans le domaine des arts du spectacle.

    • L'art social, de la Révolution à la Grande Guerre

      Page du journal Le Phalanstère, juin 1832

      Ce programme de recherche, aujourd'hui terminé, a permis de fédérer une importante équipe internationale et pluridisciplinaire.

    • Rencontres entre le Bard Graduate Center et l'INHA

      Deux séminaires, s'étant déroulés à New-York puis à Paris, constituent les rencontres scientifiques ayant eu lieu entre 2010 et 2012 entre le BGC et l'INHA.