Jason NguyenBoursier de la Samuel H. Kress Foundation

BIOGRAPHIE

Jason Nguyen, boursier de la Fondation Samuel H. Kress (2013-15), est doctorant en histoire de l'architecture à l'université Harvard aux Étas-Unis. Il étudie l'architecture, le paysagisme et l'urbanisme européen des temps modernes. Ses recherches se concentrent sur la relation entre la théorie architecturale et la technique de l'artisanat, les pratiques de travail et commercial ainsi que la philosophie de l'esthétique et sociale en France du XVIIe au XVIIIe siècle.

A l'université Harvard, Jason a enseigné des cours sur l'histoire et la théorie de l'architecture, de la Renaissance à nos jours. En 2012, il était résident au Dumbarton Oaks Research Library (Washington, D.C.), où il a fait des recherches sur les traités du jardinage aux temps modernes. De 2012 à 2013, il était également stagiaire en conservation dans le Département de l'Art européen et américain au Musée Fogg à Harvard.

Architecte de formation, Jason a travaillé de 2003 à 2009 à Venturi, Scott Brown & Associates à Philadelphie.

PROJET DE RECHERCHE

Cette année, Jason commencera sa thèse doctorale Le classicisme construit : la théorie et le métier de l'architecture en France, vers 1650-1700 sous la direction d'Erika Naginski, Alina Payne et Antoine Picon. Sa thèse examine la relation entre la formalisation de l'architecture comme une discipline académique et théorique après 1650 et les approches contemporaines au métier et à la pratique.

Le projet de Jason examine les techniques de la production architecturale : par exemple, les moyens de conception, de mesure, de représentation, de construction et d'évaluation du cadre bâti. Sa recherche considère les questions au-delà de l'objet construit, comme le travail, la science des matériaux et la littérature. Es-ce qu'une théorie de la pratique existait pendant la période classique ? Qu'est-ce qui constituait « l'expertise » et « la qualité » au cours de cette époque ?

BIBLIOGRAPHIE

Articles

  • « The Appearance of Transparency : Architecture as Narrative in Émile Zola's Au Bonheur des dames (1883), » Apeira 1 (Spring 2012), 37-65.
  • « Retail Value : Culture, Consumerism, and the Architectural Diagram, » The Value of Design : Design is at the Core of What We Teach and Practice : Proceedings from the 2009 97th Annual Meeting, eds. Phoebe Crisman and Mark Gillem (Washington, DC : ACSA, 2009).
  • « In Dialogue with Brian Massumi » (avec Mark Davis), Manifold Magazine 3 (Fall 2008), 9-18.
  • « An Overview of Post-Criticality in the Last Five Years of Architectural Discourse, » Manifold Magazine 1 (Spring 2007), 69-73.

Conférences

  • The Courtauld Institute of Art, Fourth Early Modern Symposium : Art and its Afterlives Early Modern Department, The Courtauld Institute of Art, Londres, 2012 Communication : « Translation, Illustration, and Transmutation : Claude Perrault's Les dix livres d'architecture de Vitruve (1673) »
  • Master Class : British History Painting in the Long Eighteenth Century The Lewis Walpole Library, Yale University, 2012 Communcation : « Historical Satire : William Hogarth's Architectural Commentary »
  • European Architectural History Network, International Meeting Palais des Académies, Bruxelles, Belgique, 2012 Communication : « Absolutism, Rococo Urbanism, and the Public Sphere » (avec Erika Naginski, Ph.D., Harvard University)
  • Harvard University, Ph.D. Student Presentation Series Harvard Graduate School of Design, 2012 Communication : « The Order and Image of Antiquity : The Romae urbis topographiae (1597) written by Jean-Jacques Boissard and illustrated by Theodor de Bry »
  • MIT, Gender, Sexuality, and Urban Spaces Graduate Student Conference Graduate Consortium in Women's Studies, Massachusetts Institute of Technology, 2011 Communication : « The Ornamental Sex : Gender, Theatricality, and Public Space in Late Eighteenth-Century Paris »
  • Princeton University, Graduate Student Symposium : Horizons + Horizontality Department of Art & Archaeology, Princeton University, 2010 Communication : « A Tense Horizontality : The Realizable Vision of Utopia in El Lissitzky's Wolkenbügel (1924) »