Chiffres et dates clés

L'INHA en quelques chiffres

  • 190 agents
  • une cinquantaine de chercheurs français et étrangers accueillis chaque année
  • la plus grande bibliothèque d'histoire de l'art en Europe,
    avec plus d'1,5 million de documents
  • une quarantaine de moniteurs-étudiants par an
  • 30 programmes de recherche répartis en 8 domaines
  • une unité mixte de service et de recherche (CNRS-INHA)

Les dates clés

  • Début 1900 : Jacques Doucet (1853-1929), grand couturier parisien et collectionneur d'art, constitue le fonds de l'une des premières bibliothèques d’art et d’archéologie et en fait don à l'université de Paris en 1919. Elle deviendra la future Bibliothèque de l'INHA
  • 1983 : dans un rapport remis au Premier ministre Pierre Mauroy, André Chastel fait part de la nécessité absolue de créer un Institut français d’histoire de l’art comparable à ceux des autres grand pays occidentaux
  • 1990-1992 : les rapports Melot, Encrevé, Benhamou, Fossier puis Belaval déterminent la localisation du futur établissement dans les locaux du site Richelieu et en dessinent les contours
  • 1995 : Michel Laclotte remet un rapport où il précise les orientations définitives de l'institut
  • 1996 : à la suite du second rapport Laclotte, le gouvernement Juppé décide de créer l’Institut national d’histoire de l’art dans le quadrilatère Richelieu – Vivienne 
  • 1999 : une association de préfiguration de l’Institut national d’histoire de l’art est créée, présidée par Alain Schnapp
  • 2001 : l'INHA est créé par décret  (Journal officiel du 12 juillet 2001). Alain Schnapp est nommé directeur général