L'histoire de l'art et les médiasPerspective organise un débat sur la place et le rôle de l'histoire de l'art dans les médias.

Thomas Schlesser (Radio Nova/fondation Hartung-Bergman/École polytechnique) sera le modérateur d'une discussion réunissant :

  • Marianne Alphant (écrivain), 
  • Laurent Baridon (université Lyon II), 
  • Philippe Dagen (Le Monde/université Paris I Panthéon-Sorbonne),
  • Claire Moulène (Les Inrocks/revue Initiales).

Cet débat marque le début d'une série d'événements organisés en 2016 à l'occasion des 10 ans de la revue.

Presse imprimée, audiovisuelles et plateformes issues des nouvelles technologies traitent abondamment d’art selon des modalités extrêmement variables. Ce traitement se fonde généralement sur une actualité (expositions, publications) mais se matérialise aussi sous la forme de séries ou de collections détachées de tout événement (qu’on songe notamment à Palettes d’Alain Jaubert). Se pose dès lors la question de la place assignée à l’explication et à la profondeur historiques dans ces différents traitements médiatiques, au-delà de la simple consommation culturelle et du divertissement. Comment fixer les seuils entre présupposé de connaissance et celui d’ignorance alors que l’audience est considérablement plus vaste que la communauté de spécialistes ? Comment déterminer les qualités de ce qu’on appelle « grand public » ? L’information historique doit-elle être une finalité ou un moyen au service d’un propos exogène ?

Le champ médiatique fait de surcroît apparaître quelques contraintes mais représente aussi des atouts indéniables pour l’histoire de l’art : il y a certes, d’un côté, les diktats de format, de rentabilité commerciale ou encore les conflits d’intérêt potentiels ; il y a cependant, de l’autre, d’exceptionnels moyens documentaires et techniques et une remarquable force de séduction. On cherchera ainsi à mieux cerner la singularité de l’histoire de l’art dans les médias à travers le récit de ceux qui y collaborent, à travers des analyses de cas et enfin l’identification d’apports substantiels qui pourraient concourir à l’évolution de la discipline.

21 janvier 2016 - 18h
Galerie Colbert
Salle Giorgio Vasari
Institut national d’histoire de l’art
2, rue Vivienne
75002 Paris

Entrée libre